• 13 juin 2024 6h26

Miadé Bé Nou

Traditions, Cultures ancestrales et Actualités du Togo, d'Afrique et du Monde

Accident de train sur les rails à Lomé: A quand un transport ferroviaire digne de ce nom ?

ByAristo

Mai 22, 2024

Les accidents de train à Lomé ne datent pas d’aujourd’hui. Le dernier à se produire a été celui du 9 avril, survenu au quartier Gbossimé.

Si aucune perte en vie humaine n’a été enregistrée, l’accident a été soldé par de graves dégâts matériels après l’accrochage entre le train et une voiture à bord de laquelle se trouve un couple. À quelques kilomètres de Gbossimé, Lomégan, le train serait entré en collision avec un autre engin provoquant un décès. Les passages de train sont souvent sources de drame au Togo, qu’on se trouve près des rails de Tokoin Séminaire, de Gbossimé, de Nukafu, de Lomégan…

Les chemins de fer tiennent-ils encore pour le transport des produits miniers ou de matières premières ?

Au-delà de l’urgence de renforcer les mesures de sécurité aux passages à niveau, les autorités se doivent de vraiment plancher sur l’état vétuste des trains qui sont la plupart du temps à l’origine des déraillements. A quoi bon faire usage de trains qui n’ont plus d’espérance de vie ?

Qu’est devenu le fameux « Train Blue Line Togo » lancé à son de trompe en avril 2014, et qui était censé permettre une connexion par train, d’Abidjan à Lomé en passant par Ouagadougou Niamey et Cotonou ? Dix années après, ce projet (initié par le gouvernement et piloté par le groupe Bolloré à coûts de milliards) n’a pas répondu à l’aspiration des Togolais qui est celle de pouvoir prendre un train comme moyen de transport à l’instar du Sénégal.

On doit non seulement faire le deuil de ce projet à l’image de dizaines autres qui n’ont jamais vu le jour, mais, ce qui est pire encore, déplorer les accidents qu’occasionnent des trains usés par le temps. Le sang des Togolais a assez coulé.

Source: Journal « Le Correcteur »

By Aristo