• 22 juillet 2024 12h25

Miadé Bé Nou

Traditions, Cultures ancestrales et Actualités du Togo, d'Afrique et du Monde

Campagne nationale de sensibilisation des élus locaux sur la prévention et la lutte contre la corruption et les infractions assimilées : La Haplucia et la technique du derviche tourneur

ByAristo

Nov 9, 2023

Atakpamé a fermé la marche de la campagne nationale de sensibilisation des élus locaux sur la prévention et la lutte contre la corruption et les infractions assimilées. La capitale de Région des Plateaux vient ainsi clore une tournée de quatre bon mois durant lesquels les membres de la Haute Autorité de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HAPLUCIA) ont entretenu quelque 2000 participants des 117 communes du Togo sur les moyens et les bonnes pratiques à développer pour combattre la corruption.

. Placée sous le thème : « Participation des élus et cadres municipaux à la lutte contre la corruption et les infractions assimilées », cette campagne de sensibilisation a pour objectif principal de renforcer la bonne gouvernance et la transparence dans la gestion des collectivités territoriales, comme indiqué sur le site de la HAPLUCIA où on pouvait lire l’organigramme de ladite campagne : -Présenter aux élus et cadres municipaux l’organisation, le fonctionnement et les missions de la HAPLUCIA ; -Renforcer la participation citoyenne des élus et cadres municipaux à la lutte contre la corruption ; -Renforcer l’intégrité et la redevabilité des élus et cadres municipaux ; -Renforcer la transparence dans la gestion des communes. Les différentes communications des ateliers se sont quant à elles articulées autour des modules que voici : -La corruption : causes, manifestations et conséquences ; – La répression des actes de corruption et infractions assimilées ; -Rôle et responsabilité des élus locaux dans la prévention et la lutte contre la corruption. Comme à chacune de ses sorties, l’instance créée par l’adoption de la loi n°2015-006 du 28 juillet 2015 n’a pas manqué le traditionnel partage de kits composés des textes internationaux de lutte contre la corruption, histoire de permettre à chaque participant d’être mieux outillé et de contribuer au renforcement de la bonne gouvernance dans la gestion des collectivités territoriales.

Mais à quoi bon autant de soins ? Cette campagne sonnera-t-elle l’hallali de la corruption qui a élu domicile au Togo, sans espoir de la voir jamais quitter nos côtes ? Pendant que messieurs les organisateurs faisaient leur balade nationale à coûts de millions que le pauvre contribuable devra rembourser, les commissariats et autres services de passeport faisaient assaut d’exaction.

Les policiers eux faisaient leurs lois dans les circulations. C’est à qui soutirerait le plus de billets et de pièces de monnaie aux conducteurs de taxi. Cette tournée ne servira à rien si les mentalités restent les mêmes, des plus hauts gradés de l’armée jusqu’au simple citoyen. On félicitera la HAPLUCIA le jour où il n’y aura plus de magouilles dans la fonction publique, le jour où les Togolais verront clair dans les détournements liés à la réhabilitation de la route « Lomé-Vogan-Anfoin » et qu’ils sauront finalement par où sont passés les 600,4 millions de francs CFA lors de la Coupe d’Afrique des Nations Gabon 2017 (CAN 2017). Aussi longtemps que rien ne sera fait en ce sens, on peut multiplier cette campagne par un gros zéro.

Source : Journal « Le Correcteur »

By Aristo