• 21 avril 2024 16h51

Miadé Bé Nou

Traditions, Cultures ancestrales et Actualités du Togo, d'Afrique et du Monde

Dépôt des états financiers sur la plateforme électronique GUDEF

ByAristo

Mai 25, 2023

L’Office Togolais des Recettes (OTR) porte à la connaissance de tous les contribuables et partenaires (personnes physiques et morales) que les états financiers de l’exercice 2022 peuvent être déposés sur la plateforme électronique du Guichet Unique de Dépôt des États Financiers (GUDEF) jusqu’au 31 mai prochain.

Selon l’OTR, les délais de dépôt des états financiers de l’exercice 2022 sur la plateforme électronique du GUDEF sont exceptionnellement prorogés jus[1]qu’au 31 mai 2023 pour les personnes physiques et morales dont les délais sont échus respectivement le 31 mars et le 30 avril 2023.

Cette prorogation est une mesure exceptionnelle qui a pour effet la suspension des pénalités de retard de dépôts des états financiers (pénalités d’assiette) ne concerne pas la déclaration et le paiement des soldes ainsi que des impôts dus à ces dates qui doivent se faire dans les délais légaux.

Le Commissaire Général de l’OTR, Philippe Tchodiel exhorte tous les contribuables et les opérateurs économiques con[1]cernés à prendre les dispositions nécessaires pour – créer le compte administrateur de leur entité à partir du lien du GUDEF https://gudef.otr.tg disponible sur le site de l’OTR ; procéder au dépôt de leurs états financiers sur la plateforme du GUDEF conformément à l’arrêté N°037/2022/ MEF/SG/OTR/CG/CI du 19 mars 2022 définissant les modalités de fonctionnement du GUDEF et à la circulaire N°001/2023/OTR/CG/ CI du 30 janvier 2023 relative aux modalités de dépôt électronique et physique des états financiers ». Il n’a pas manqué de remercier ces derniers et compte sur leur aimable compréhension.

Le GUDEF est une plateforme digitale destinée aux opérateurs économiques pour le dépôt des états de leurs entre[1]prises. C’est une institution mise en place pour recevoir, de manière centralisée, ces documents des entreprises au Togo.

Source : Journal « Le Correcteur »,  LC

By Aristo