• 13 juin 2024 6h19

Miadé Bé Nou

Traditions, Cultures ancestrales et Actualités du Togo, d'Afrique et du Monde

Indices révélateurs du malaise d’un régime face à une opposition laminée par fraudes.

ByAristo

Juin 7, 2024

Observez les bien, ils ne sont pas à l’aise, les conservateurs des pouvoirs, les suprématistes croyant dominer le peuple togolais souverain et résistant.

Observez un peu les indices des malaises odieux relatifs aux syndromes de l’accaparement des pouvoirs publics sans partage. C’est une opposition restée de travers la gorge de ce régime de rapine de toutes sortes.

Même laminée, une telle opposition constitue une source malsaine et malodorante des préoccupations constantes pour un régime autocratique militaro-monarchique. Plusieurs indices trahissent les malaises du pouvoir face à cette opposition togolaise supposée neutralisée:

1. Répression accrue:

  • Un régime qui se sent menacé par une opposition laminée aura tendance à intensifier la répression. Cela se manifeste par une augmentation des arrestations, des procès expéditifs, des violations des droits humains, etc.

2. Propagande intensifiée:

  • Le régime intensifie ses efforts de propagande pour discréditer l’opposition et minimiser son influence. Cela inclue des campagnes de désinformation, des attaques personnelles contre les leaders de l’opposition, la manipulation des médias et l’infiltration des plateformes de l’opposition sur les réseaux sociaux.

3. Surveillance accrue:

  • Le régime accroît la surveillance de la population pour identifier et neutraliser tout signe de soutien à l’opposition. Cela inclut l’utilisation de technologies de surveillance sophistiquées, l’infiltration de groupes d’opposition et la pression sur les citoyens pour dénoncer les activités suspectes contre productif au pouvoir totalitaire.

4. Paranoïa des dirigeants:

  • Les dirigeants du régime deviennent de plus en plus paranoïaques face à la menace perçue de l’opposition. Cela se manifeste par des purges au sein du régime, des restrictions croissantes sur la liberté d’expression et une méfiance accrue envers l’étranger.

5. Inflexibilité politique:

  • Le régime devient de plus en plus inflexible dans ses prises de positions politiques, refusant tout compromis avec l’opposition. Cette rigidité peut aggraver les tensions sociales et économiques et alimenter le ressentiment envers le régime dictatorial.

6. Appels à la violence:

  • Dans certains cas, le régime fait recours à la violence ouverte pour écraser l’opposition. Cela peut inclure des massacres, des exécutions extrajudiciaires et l’utilisation de la force contre des manifestations pacifiques.

7. Crises économiques:

  • La répression de l’opposition et la concentration du pouvoir dans les mains d’une minorité peuvent créer un climat de peur et d’incertitude, nuisant à l’économie et provoquant des crises économiques et financières.

8. Isolement international:

  • La violation des droits humains et la répression de l’opposition mènent à l’isolement international du régime à coup sûr. Cela se traduit par des sanctions économiques, une suspension de l’aide internationale et une condamnation par la communauté internationale.

Il est important de noter que ces indices ne sont pas nécessairement exhaustifs et que leur présence ne garantit pas nécessairement la présence d’une opposition étouffée. Cependant, ils fournissent des indications précieuses sur le niveau de malaise, de désarrois et de préoccupation d’un régime autocratique militaro-monarchique face à une opposition, même si celle-ci est supposée neutralisée.

Allez au fond de la vague, vous découvrirez mieux !

Guillaume KOLOR
Étincelle dans un coin de l’univers.

By Aristo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *