• 18 mai 2024 20h26

Miadé Bé Nou

Traditions, Cultures ancestrales et Actualités du Togo, d'Afrique et du Monde

Le 9ème Congrès panafricain lancé à Lomé: « Le congrès panafricain de Lomé sera l’occasion privilégiée pour les Africains vivants sur le continent et hors d’Afrique … »

ByAristo

Mai 23, 2023

La capitale togolaise a abrité ce lundi 22 mai 2023, le lancement officiel du « 9em Congrès panafricain » qui aura lieu incessamment l’an 2024 à Lomé. Le thème retenu est : « Renouveau du panafricanisme et rôle de l’Afrique dans la réforme des institutions multilatérales : mobiliser les ressources et se réinventer pour agir».

C’était devant des membres du gouvernement togolais, des membres du corps diplomatiques, des ministres des Affaires étrangères venus des 5 régions du continent à l’instar de Dr PANDOR (Afrique du Sud), Jean-Claude GAKOSSO (RDC) et des experts tels que Doudou Ndoye DIENE (Sénégal) et Gervais Gnaka Lagoké (Côte d’Ivoire), que le Premier ministre togolais, Mme Victoire Tomegah-Dogbé a procédé, ce lundi à l’hôtel 2 Février, au lancement officiel des prochains travaux du 9em congrès panafricain.

Ledit congrès qui se tiendra en 2024 à Lomé fait suite à la décision de la 36ème Session ordinaire de la Conférence des Chefs d’États et de gouvernement de l’Union Africaine à Addis-Abeba en Éthiopie. Il s’inscrit dans l’Agenda de la « Décennie 2021-2031: des racines africaines et de la diaspora africaine » de l’Union africaine.

« En prenant en février dernier, la décision relative à l’organisation du 9ème congrès panafricain, la Conférence des Chefs d’Etats de gouvernement de l’Union Africaine a pris la pleine mesure des enjeux et des défis actuels de notre continent. Le thème retenu fait clairement de la question de la réforme des institutions multilatérales de coopération internationale une préoccupation panafricaine. Le congrès panafricain de Lomé sera l’occasion privilégiée pour les Africains vivants sur le continent et hors d’Afrique de s’interroger sur la question de leur devenir dans un monde de plus en plus instable marqué par des crises multiples et en panne de responsabilité collective et de gouvernance concertée impliquant véritablement le continent africain. Le congrès aboutira sans nul doute à l’adoption d’une déclaration qui définira les nouvelles orientations devant assurées à l’Afrique une participation active à la gestion des problèmes liés aux grands enjeux du monde contemporain », a placé dans son contexte, Prof Robert Dussey, ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration régionale et des Togolais de l’extérieur.

L’attente de ce congrès est continentale, poursuit Robert Dussey. « Nous voulons que ce congrès soit un congrès d’actions. Nous souhaitons que ce congrès aboutisse à une déclaration et que cette déclaration touche les questions essentielles, notamment les questions identitaires, des questions du rôle que l’Afrique doit jouer, la question du business, la contribution de nos frères afro-descendants sur le continent africain. Nous souhaitons que ce congrès puisse nous donner des perspectives des actions qui seront menées », a-t-il indiqué.

Les dates pour la tenue dudit congrès panafricain n’ont pas encore été fixées. Mais une chose est sûre, il aura lieu l’an prochain dans la capitale togolaise. Les travaux préparatifs sont donc lancés.

By Aristo