• 18 mai 2024 7h09

Miadé Bé Nou

Traditions, Cultures ancestrales et Actualités du Togo, d'Afrique et du Monde

Près de 63% des recettes déjà mobilisées par l’OTR au premier semestre de l’exercice 2022

ByAristo

Août 19, 2022

L’Office Togolais des Recettes (OTR) est à près de 63% des recettes annuelles au premier semestre de l’exercice 2022. L’annonce a été faite le jeudi 11 août, au cours d’un séminaire présidé par le Commissaire Général, Philippe Kokou Tchodie et qui a vu la participation des commissaires, directeurs, chefs divisions, chefs d’unités et chefs bureaux de l’OTR.

Les travaux ont permis de faire des analyses approfondies des activités de l’Office, d’élaborer les stratégies et trouver la manière de s’organiser et de se prendre afin de finir l’année dans de meilleures conditions en réa[1]lisant les recettes qui seront de[1]mandées. Il ressort pour les recettes demandées par le gouvernement togolais pour l’année 2022, les données des 7 premiers mois de l’année se chiffrent à plus de 62% du recouvrement, donc c’est un bilan très satisfaisant.

« Nous avions fait une bonne progression malgré le contexte économique et social de la sous[1]région et au niveau national dû à une atmosphère tendue. Nous avions réussi à mobiliser entre 62% et 63% de nos recettes annuelles qui présentent une bonne progression. Ce qui augure une bonne tendance de la mobilisation de recettes demandées par le gouvernement d’ici la fin de l’année », a indiqué M. Tchodie. Le Commissaire Général et son équipe comptent mettre en place tout le système pour accompagner l’économie nationale dans un contexte d’inflation et d’une économie tendue suite à un environnement économique consécutif à la guerre en Ukraine avec la montée des prix sur les produits de première nécessité.

Des stratégies ont été mises en place afin d’accompagner les contribuables à la réalisation de leurs activités et au recouvrement des recettes pour l’économie nationale et des jalons posés en termes de perspectives conformément à la feuille de route du gouvernement et au programme lié à la mobilisation de ressources. Ce point est marqué par une élaboration de la stratégie 2023-2025 qui consiste à mener le taux de pression fiscale qui est autour de 13,6% en 2021 à 15% à l’horizon 2025.

Au vu du bilan présenté, le Commissaire Tchodie se dit confiant d’atteindre le plafond fixé par le gouvernement pour le compte de l’année 2022, mais rassure les opérateurs économiques qu’aucune pression ne sera exercée sur eux, mais plutôt qu’ils seront accompagnés. L’OTR s’engage également à assurer d’autres missions telles que booster l’économie et surveiller le territoire douanier.

G.A.

By Aristo