• 18 mai 2024 18h09

Miadé Bé Nou

Traditions, Cultures ancestrales et Actualités du Togo, d'Afrique et du Monde

« Tant vaut l’école, tant vaut la nation »: Inauguration du CEG de Nyilè construit par l’association « SPERANZA » d’Italie-Togo

ByAristo

Oct 11, 2023

Chaque fois que se construit une école quelque part dans notre pays, nous marquons un pas décisif contre l’ignorance. Un collège d’enseignement général (CEG) a été inauguré à Nyilè, village de la commune d’Amou 2, ce dimanche 08 Octobre 2023.

Réalisée par l’association SPERANZA Togo-Italie, l’infrastructure va permettre d’améliorer l’accès à l’enseignement secondaire pour les élèves de la localité. La cérémonie a eu lieu dans au CEG de Nyilè et a connu la présence de plusieurs cadres de la localité, de l’association Ibou-Aboè, des chefs, des parents d’élèves et les élèves. Composé d’un bâtiment de 4 salles de classes équipées et deux latrines.

Le président de l’association Ibou-Aboè, Mr Ernest Egbenou ‹‹ Depuis l’ouverture du Collège, les transformations dans le domaine de l’éducation ont été spectaculaires. N’est-il pas dit que « la qualité de l’éducation est le miroir de la nation » ou « tant vaut l’école, tant vaut la nation » ? Que Dieu continue de bénir votre association et l’inspire à poursuivre sa noble mission. A cet égard, la population solliciter un partenariat avec l’Association « SPERANZA » dans 4 domaines :

⚫Appui à la mise en place d’un mécanisme de garantie,

⚫Connexion entre les producteurs d’arachides du village et les acheteurs italiens,

⚫Construction d’infrastructures agricoles essentielles,

⚫Appui à l’organisation des sessions de formation.

Pour la présidente Silvana Negroni de l’association SPERANZA : ‹‹ cet établissement répond aux besoins de la population de Nyilè et vise à accompagner la population dans sa quête de l’accroissement de l’offre éducative. Elle a invité les bénéficiaires au bon entretien des infrastructures et à travailler pour que sortent de cet établissement des cadres de demain à Nyilè. ››

Ce joyau flambant neuf, va contribuer à l’amélioration des conditions de travail aussi bien pour les enseignants que pour les apprenants. C’est une population en liesse qui a massivement participé à l’inauguration. Pour un meilleur suivi de l’infrastructure, un dispositif endogène et de veille citoyenne a été confié aux populations de Nyilè.

Les différents intervenants lors de la cérémonie, ont alors loué les actions de l’association SPERANZA. Les plus heureux étaient la population de Nyilè et particulièrement les élèves.

Pour un parent d’élève, c’est « un ouf de soulagement quand tout est assuré du côté bâtiment et du matériel. » Mais le problème demeure au niveau des enseignants. « Nous avons des enseignants volontaires affectés pour les éducations des enfants alors que nous avons de sérieuses difficultés pour assurer les heures de vacations  des enseignants », a-t-il relevé .

Voici ci-dessous l’intégralité du discours du président de l’association Ibou-Aboè du village de Nyilè:

DISCOURS A L’OCCASION DE  L’INAUGURATION  DU COLLEGE D’ENSEIGNEMENT GENERAL (CEG) DE NYILÈ CONSTRUIT Par L’ASSOSCIATION « SPERANZA » D’Italie

Monsieur le Chef du village de Nyilè, Kototchi Dovi,

Chers distingués représentants de l’Association « SPERANZA » ;

Chers membres de l’Association de Ibouaboè de Nyilè en charge de la coordination du développement de la zone de Nyilè ;

Honorables invités ;

Mesdames et Messieurs.

Nous sommes honorés de nous tenir devant vous aujourd’hui pour exprimer notre profonde gratitude envers l’Association SPERANZA d’Italie, dont le dévouement au développement de notre village, Nyilè, est véritablement remarquable. En cette journée inaugurale de notre précieux bijou, le Collège d’Enseignement Général (CEG) de Nyilè, nous voudrions vous convier à une expérience captivante, un voyage en trois étapes incontournables. La première étape vous transportera à travers la splendeur incomparable de notre village, la deuxième vous plongera dans les eaux profondes d’une histoire tissée avec amour entre l’Italie et Nyilè, tandis que la troisième vous ouvrira les portes vers un avenir rayonnant, riche de promesses, qui s’offre à notre zone de Nyilè.

La communauté de Nyilè comprend 19 villages et abrite une population de 8000 habitants. Elle compte actuellement 1546 élèves, allant du primaire au collège. Il est essentiel de noter que depuis 1966, Nyilè est le centre de nombreux services publics et parapublics, notamment SORAD, SOTOCO, DRDR, ICAT, DAEP, ainsi que la circonscription électorale de plusieurs villages de la zone et le Centre des examens de Certificat d’Études du Premier Degré, abrégé CEPD pour plus de 8 écoles, entre autres.

D’un point de vue démographique, notre zone présente une mosaïque de groupes ethniques, reflétant ainsi la diversité culturelle de notre communauté. Les données démographiques indiquent une répartition de la population comme suit : 60% d’Akposso, 25% de Kabyè, 10% de Tem/Kotocoli, 3% d’Ewe/Mina, 2% de Losso, Konkomba, Bassar, et d’autres groupes ethniques, mettant ainsi en évidence la variété de nos origines culturelles.

Nous chérissons profondément notre village, aspirant à le voir se métamorphoser demain en une oasis de beauté, le plus éclatant et verdoyant joyau du Togo. C’est pourquoi, depuis l’année 2020, nous avons entrepris une initiative de reboisement d’envergure. En 2023, notre détermination nous a conduit à planter plus de 400 jeunes arbres, chaque résidence accueillant désormais au minimum deux de ces précieux rejetons. Puissiez-vous ressentir, lors de votre visite, la délicieuse fraîcheur que nos arbres bienveillants offrent, transformant chaque instant de votre temps en une expérience des plus agréables.

Sur les liens historiques entre l’Italie et le village Nyilè, il nous plaît de rappeler qu’en l’an de grâce 1997, CARITAS Italie, à travers les Frères Mineurs de Rome, tendit la main à une communauté en détresse, la communauté de Nyilè. À cette époque, le dispensaire le plus proche était à une distance de 15 kilomètres, sur des chemins délabrés et impraticables encore pire hier qu’aujourd’hui. C’est alors que CARITAS Italie décida de financer la construction du tout premier dispensaire de la zone, une véritable bouée de sauvetage pour les habitants. Ce dispensaire fut équipé de salles de soins, d’hospitalisation, d’accouchement avec sa précieuse table, une trousse d’accouchement et un ensemble de petits instruments chirurgicaux. Une pharmacie fut également mise en place, approvisionnée en médicaments essentiels pour les soins d’urgence et de routine. Cette action généreuse apporta un immense soulagement à la zone et joua un rôle crucial dans la réduction de la mortalité infantile et maternelle. La particularité de cette initiative résidait dans son mode de gestion : la population elle-même s’employait à recruter et rémunérer les infirmiers, faisant ainsi preuve d’un profond sens de responsabilité envers leur propre santé.

Cependant, durant une nuit sombre et cruelle, des voleurs chevronnés, venus de quelque région que ce fût, s’abattirent sur le dispensaire. Ils emportèrent tout ce qu’ils pouvaient, laissant derrière eux seulement les murs et le toit. Depuis ce triste événement, le dispensaire est demeuré inopérationnel, une ombre de ce qu’il avait été.

L’eau, cette source précieuse de vie, devint également une réalité grâce à un forage financé par l’Association « SPERANZA » d’Italie, encore l’Italie. Nous ne pouvons que vous exprimer notre profonde gratitude pour avoir apporté à notre communauté cette qualité de vie, symbolisée par l’accès à l’eau potable.

L’Italie continua à jouer un rôle providentiel dans le destin de Nyilè en finançant la construction d’un Collège d’Enseignement Général (CEG) dans notre localité. Cette coïncidence ne saurait être le fruit du hasard, mais plutôt le reflet d’un dessein divin. Notre foi profonde nous amène à croire qu’il y a un message transcendant à décrypter dans cette série de bienfaits venant de l’Italie. Les mots ne sauraient exprimer pleinement l’importance de votre geste et la profonde reconnaissance de notre population face à la création de ce Collège.

Jusqu’à date récente, notre zone composée de 19 villages, était dépourvue de tout Collège d’Enseignement Général (CEG). Nos élèves devaient parcourir en moyenne 13 kilomètres pour atteindre les établissements secondaires situés à Amou Oblo, Ekpegnon et Kpatégan. Cependant, grâce aux efforts incessants des parents d’élèves et à la générosité incommensurable de votre Association « SPERANZA » toujours italienne, nous avons réussi à édifier notre propre CEG, même si la charge financière de son fonctionnement repose encore sur les épaules des familles des élèves.

Depuis l’ouverture du Collège, les transformations dans le domaine de l’éducation ont été spectaculaires. L’initiative visant à rapprocher l’école des élèves a eu un impact profondément positif sur les taux de réussite. Lors de l’examen du Brevet d’Études du Premier Cycle (BEPC) de 2023, le taux de réussite a atteint un niveau exceptionnel de 100%, alors qu’il était de 81,77% à l’échelle nationale. De même, au Certificat d’Etudes Primaire du Premier Degré (CEPD), les élèves ont également réalisé un taux de réussite de 100% en 2023, contre 98% dans l’ensemble du pays. Le taux d’abandon scolaire après le CEPD est désormais quasiment nul, témoignant de manière éloquente de l’efficacité de votre action et de votre engagement inébranlable à offrir une éducation de proximité et de qualité à nos précieux enfants. N’est-il pas dit que « la qualité de l’éducation est le miroir de la nation » ou « tant vaut l’école, tant vaut la nation » ? Que Dieu continue de bénir votre association et l’inspire à poursuivre sa noble mission.

Nous abordons à présent la troisième étape de notre voyage en votre compagnie, et nous souhaitons partager avec vous un rêve qui brille de foi et de sincérité : celui de voir, dans un futur proche, la pauvreté endémique qui sévit dans notre zone s’éradiquer drastiquement voire s’estomper complètement. Notre conviction en cette vision est inébranlable, et c’est pourquoi, en avril 2022, sous l’égide de l’Association Ibouaboè de Nyilè regroupant les producteurs et productrices de Nyilè et la diaspora de Nyilé à Lomé et à l’extérieur du pays, nous avons entamé des journées de réflexion collective au cœur de notre village. Ces sessions ont rassemblé l’ensemble de nos producteurs, hommes et femmes, dans le but de répondre à une question cruciale : quelle activité agricole devons-nous embrasser pour nous affranchir de la misère en l’espace de cinq ans, pour ne plus dépendre de la charité pour notre survie ?

L’exercice de réflexion, marqué d’inclusion et de respect de chacun, nous a révélé la culture de l’arachide comme l’option la plus prometteuse, en raison de son double intérêt sur les marchés local et international. Ainsi, nous avons lancé une première expérience avec un groupe restreint de producteurs, dont les résultats se sont avérés positifs.

Nous envisageons désormais d’étendre cette expérience en intégrant un plus grand nombre de producteurs. C’est à ce stade que notre chemin commun avec « SPERANZA » peut prendre une dimension exceptionnelle. Pour vous donner une idée, la culture d’un hectare d’arachides peut rapporter localement environ 600 000 FCFA à un producteur. En choisissant un minimum de 2 hectares par producteur, le revenu est estimé à 1 200 000 FCFA (600 000 FCFA multiplié par 2). Si nous impliquons seulement 100 producteurs de notre village, le revenu total s’élèverait à 120 millions de FCFA. En déduisant 40% de charges, le revenu net atteindrait 72 millions de FCFA par an, soit 109 764 euros. Sur une période de cinq ans, nous aurions injecté 360 millions de FCFA de revenu net dans notre village, équivalent à 549.000 euros. À ce stade, nous serions en mesure de lancer véritablement des projets de développement durable et de logements sociaux, pour bâtir un avenir meilleur pour tous.

A cet égard, nous voudrions solliciter un partenariat avec l’Association « SPERANZA » dans les 4 domaines suivants :  

Premier point, Appui à la mise en place d’un mécanisme de garantie auprès des institutions financières de microfinance pour faciliter aux producteurs l’accès à des prêts à des taux d’intérêt compétitifs, afin de financer leurs activités agricoles (semences de qualité, engrais, équipements, main d’œuvre, etc.). Les remboursements des prêts seront directement prélevés sur les revenus de la vente des arachides, garantissant ainsi la sécurité des prêts. De plus le Groupement dans son ensemble est solidairement lié pour assurer la totalité des remboursements. Le montant de la garantie pour cette expérience avec les 100 producteurs et productrices sera de : 40 000 euros et devra couvrir les semences, une partie de la main d’œuvre d’entretien et de récolte.

Deuxième point, Connexion entre les producteurs d’arachides du village et les acheteurs italiens intéressés par l’achat de produits d’arachides de haute qualité. Ceci implique aussi des informations sur les normes de qualité et les réglementations italiennes en matière d’importation.

Troisième point, Construction d’infrastructures agricoles essentielles, telles que des entrepôts de stockage sécurisés pour les récoltes d’arachides, des séchoirs solaires ou mécaniques pour le séchage des arachides, et des équipements de transformation de base.

Quatrième point, Appui à l’organisation des sessions de formation sur les meilleures pratiques agricoles pour la culture de l’arachide, le stockage et le marché.

En conclusion, ce partenariat avec l’Association « SPERANZA » aura un impact transformateur sur notre communauté agricole à Nyilè. Il renforcera la durabilité agricole, améliorera la sécurité alimentaire, et élèvera la qualité de vie de nos producteurs d’arachides à court, moyen et long terme. Nous croyons fermement que cette initiative apportera des avantages significatifs à notre communauté et contribuera à notre croissance économique, tout en renforçant notre capacité à prendre en charge notre propre avenir. Nous espérons sincèrement que l’Association « SPERANZA » partagera notre vision et se joindra à nous dans cette entreprise prometteuse.

Que Dieu bénisse l’Association « SPERANZA » pour son engagement envers notre village et que notre amitié avec l’Italie continue de prospérer. Merci encore à SPERANZA pour votre soutien inestimable.

Vive l’Association SPERANZA ;

Vive l’Association locale Ibouaboè de Nyilè qui signifie que « c’est ensemble qu’on réussit le mieux » ;

Vive Nyilè ;

Vive le Togo, l’or de l’humanité.

Je vous remercie de votre aimable attention.

La rédaction

By Aristo