• 21 avril 2024 16h09

Miadé Bé Nou

Traditions, Cultures ancestrales et Actualités du Togo, d'Afrique et du Monde

A Lomé du 3 au 4 juillet 2023 à l’Hôtel 2 Février, des personnalités africaines et internationales de premier plan sont attendus à Africa50

ByAristo

Juin 30, 2023

Aujourd’hui, plus que jamais, l’Afrique se tourne vers les solutions pour accroître sa productivité et favoriser le développement durable. Bien que l’amélioration de l’accès à l’internet et des infrastructures connexes puisse avoir un impact profond, l’Afrique reste très en retard en ce qui concerne les réseaux de fibres optiques et la connectivité haut débit, le spectre et les capacités de traitement des centres de données.

Du 3 au 4 juillet 2023 à l’Hôtel 2 Février de Lomé, ce Forum qui se se tiendra sous le thème Bancable, évolutif, reproductible et réunira des dirigeants de divers secteurs est plus qu’un évènement ! C’est la plateforme permanente à travers laquelle les décideurs africains peuvent se connecter en permanence avec les investisseurs internationaux et les institutions de financement des Infrastructures (routières, aériennes, ferroviaires, maritimes, hydrauliques, d’énergie, de télécommunications, etc.), de l’Habitat et de l’Immobilier opérant sur le continent.

Deux jours durant, le AFRICA INFRASTRUCTURE FORUM va rassembler plus des participants de plus de 70 pays, dont 50 États africains, des PDG, des Chefs d’État, des Ministres, des dirigeants d’institutions de financement des infrastructures et des journalistes d’Afrique et d’outre-mer.

Participation et Les résultats attendus :

Les échanges sur le financement des infrastructures en Afrique seront effectifs ;

Les meilleures expériences de financement des infrastructures en Afrique seront recensées ;

Des projets d’infrastructures seront présentés et validés ;

Des recommandations pour un meilleur financement des infrastructures en Afrique seront formulées ;

L’engagement des partenaires techniques et financiers sera accru et acté.

« Je suis fier d’Africa50, a-t-il lancé. C’est une institution de premier plan, qui repousse les frontières du développement des infrastructures en Afrique, préparant les projets, les portant jusqu’à la viabilité commerciale et les finançant. »

« Africa50 est un catalyseur et joue un rôle essentiel, a insisté Alain Ebobissé, directeur général d’Africa50. L’investissement privé est capital pour atteindre notre objectif de doter les pays africains d’infrastructures durables. »

Akinwumi Adesina, président du Groupe de la Banque africaine de développement et du Conseil d’administration d’Africa50 n’a de cesse de souligner le rôle crucial d’Africa50 pour combler le déficit de financement des infrastructures en Afrique.

Rejoignez des dirigeants gouvernementaux, des entreprises et des experts de toute l’Afrique et d’ailleurs, pour des discussions approfondies sur les opportunités d’investissement, l’innovation, le partenariat et l’avenir des infrastructures du continent.

La Rédaction.

By Aristo