• 18 mai 2024 17h10

Miadé Bé Nou

Traditions, Cultures ancestrales et Actualités du Togo, d'Afrique et du Monde

AFIS 2023: À Lomé du 15 au 16 novembre, l’industrie financière africaine sera en quête d’un « nouvel équilibre »

ByAristo

Nov 7, 2023

La crise du crédit, les taux d’intérêt élevés, le ralentissement du financement mondial… Ces problématiques seront au cœur des discussions du millier de participants au Africa Financial Industry Summit (AFIS), que Lomé accueillera les 15 et 16 novembre prochains.

Les délégations, venues de 55 pays et représentant l’ensemble du secteur financier africain – banques, assurances, fintech, régulateurs… – y débattront des défis à relever pour saisir les opportunités que représente le marché africain. Un potentiel de « 1 500 milliards de dollars, sur la base des ratios de pénétration des banques, des assurances et des marchés de capitaux par rapport au PIB observés à l’échelle mondiale », estiment les organisateurs.

Le programme de cette édition se décline en une trentaine de sessions qui aborderont les principales tendances du secteur. Parmi les thématiques abordées, le marché commun, les réglementations, la gestion du risque de change, la tokenisation des actifs africains, la réforme économique mondiale et l’impact de l’intelligence artificielle sur le secteur financier…

Parmi les intervenants, des ministres de l’Économie, comme le Béninois Romuald Wadagni, des gouverneurs de banques centrales comme Jean‑Claude Kassi Brou, des grands patrons du secteur bancaire (Idrissa Nassa, Jeremy Awori) et de l’assurance (Delphine Traoré), des institutionnels (Serge Ekué)… Une diversité qui doit permettre à ces acteurs de coordonner leurs stratégies.

Pour le compte de la deuxième édition de AFIS 2022, le Chef de l’État Faure Gnassingbé a par ailleurs insisté sur la volonté de son pays – qui accueille de nombreuses institutions financières africaines, dont Ecobank, la BOAD, Oragroup, la BIDC et Cica-Re –, de jouer sa partition au côté du secteur privé, dans la promotion d’un environnement des affaires attractif et la construction d’une banque de projets viables, et de tenir son rôle d’arbitre dans le développement d’investissements durables et responsables, ainsi que dans la promotion de l’innovation.

Une chose est certaine, ce rendez-vous se déroulera dans un contexte d’optimisme dans l’industrie financière africaine. Comme l’a révélé Aristide Ouattara, associé de Deloitte en Côte d’Ivoire, « 65% des dirigeants sondés pensent que l’attractivité de l’industrie financière africaine est en hausse dans l’AFIS 2022 », a-t-il indiqué. L’AFIS 2023 s’achèvera le 16 novembre et verra l’attribution de plusieurs récompenses aux acteurs les plus en pointe de la banque et de la régulation.

L’événement, organisé pour la deuxième fois en présentiel après deux éditions en ligne, aura lieu à l’hôtel du 2‑Février.

Nous y reviendrons …

By Aristo