• 18 mai 2024 9h32

Miadé Bé Nou

Traditions, Cultures ancestrales et Actualités du Togo, d'Afrique et du Monde

Apôtre King Yoshua Agboti: « Nous voilà en face de l’histoire, l’heure de faire du Togo un paradis pour tous a sonné. » (Vidéo)

ByAristo

Mai 16, 2024

L’annonce de l’apôtre King Yoshua Agboti concernant la nécessité de libérer le Togo d’une malédiction grâce à neuf jours de prière intense a suscité un grand intérêt et une mobilisation au sein de la population togolaise. Cet appel à la prière collective revêt une importance particulière, car il invite les croyants à se rassembler pour intercéder en faveur de leur nation.

La symbolique derrière les consignes données pour ces neuf jours de prière est forte : l’habit blanc symbolise la pureté et la sainteté devant Dieu, le drapeau togolais en main rappelle l’unité et l’identité nationale, la bougie allumée évoque la lumière de la vérité et de la vie éternelle, et enfin, l’usage des langues pour prononcer des paroles de bénédiction et de restauration sur le Togo souligne le pouvoir de la parole dans la réalisation des desseins divins.

Dans la Bible, plusieurs versets font écho à cette démarche de prière pour une nation opprimée ou en besoin de restauration. Par exemple, le livre des Chroniques 7:14 proclame : « Si mon peuple, sur qui est invoqué mon nom, s’humilie, prie et cherche ma face, et s’il se détourne de ses mauvaises voies, – je l’exaucerai des cieux, je lui pardonnerai son péché, et je guérirai son pays. » Ce verset souligne l’importance de l’humilité, de la prière et du repentir pour obtenir la guérison et la restauration d’un pays.

De même, le Psaume 33:12 déclare : « Heureuse la nation qui a l’Eternel pour Dieu! Heureux le peuple qu’il s’est choisi pour héritage! » Cette proclamation met en lumière la bénédiction et la protection que Dieu accorde à une nation qui le reconnaît comme son Créateur et son Seigneur.

En se tournant vers Dieu avec foi et détermination pendant ces neuf jours de prière.

VOICI LA DÉCLARATION DE L’HOMME DE DIEU CI-DESSOUS:

Point de presse
Chers compatriotes, togolaises, togolais, je voudrai avant tout vous saluer partout où vous êtes dans le monde. Que le Créateur des cieux et de la terre vous fortifie.

Nous avons ensemble constaté toutes les irrégularités qui minent le climat sociopolitique de notre pays. Nous avons tous assisté à la manière dont notre constitution a été modifiée, faisant passer le Togo de la
quatrième à la cinquième république malgré toutes les voix dissidentes qui s’y sont opposées. Nous avons tous, une fois encore été témoins de la tradition électorale au Togo sans oublier la prise en otage du social togolais par une injustice inédite exprimée à travers la corruption, le clientélisme, le népotisme ;
l’absence de l’égalité des droits, des chances et des situations. C’est humainement assez. Assez, c’est assez. La nécessité d’un changement de paradigme s’impose. Il faut la mort de l’oiseau. Cet oiseau parasite, destructeur, bref ennemis de tout un peuple.

En effet, au cours de l’année 2020, précisément le 24 juin, Dieu m’a transporté dans une vision au cours de laquelle j’ai assisté au combat entre deux oiseaux ayant la forme d’un pigeon dans le ciel togolais. Le
premier de couleur marron foncé, celui dont on faisait allusion plus haut était identifiable par les noms de deux partis politiques inscrits sur ses ailles. L’autre de couleur blanchâtre dont les ailles ne portait aucune inscription était l’oiseau de justice et d’équité, l’oiseau envoyé par Dieu. Les deux oiseaux engagèrent un rude combat dans le ciel. Ce combat s’est achevé par la mort de l’oiseau marron foncé.

Aussitôt, une lumière parut dans le ciel et finit par envahir toute la terre togolaise qui était jadis dans une grande obscurité. Étant momentanément aveuglé par cette lumière resplendissante, j’entendis une voix qui retentissait comme le bruit des grandes eaux, me disant que la servitude du peuple togolais venait de finir. Considérant cette révélation, il est donc clair que la mort de l’oiseau prédateur est un prérequis indéniable pour la libération du peuple.

C’est pourquoi, au nom de mon Apostolat et sous l’égide du Dieu tout puissant, je décrète une série de prière ayant pour but d’implorer une manifestation extraordinaire de l’Autorité de Dieu pour l’accomplissement de son dessein en faveur du peuple togolais qui vit au comble de l’opprobre.

Chers compatriotes, l’heure est gravissime. Pour un résultat spectaculaire, il faut des actions ou méthodes innovantes. Notons que le peuple togolais dans son ensemble, ce peuple meurtri qui se retrouve sans reperd, n’a jamais opté pour la voie divine en se constituant en une unité d’action et de façon synchronisée.

Nous voilà en face de l’histoire. Nous avons le devoir d’écrire ses plus belles pages. L’heure de faire du Togo un paradis pour tous a sonné.

Pour ce faire, d’une voix collégiale et patriotique vers le Créateur de notre territoire, exprimons nos amertumes, nos désolations et nos ras le bol.

Sur ce, je demande à tous les togolais sans distinction de religions, d’ethnies et d’appartenance politique, d’allumer une bougie en symbole de la lumière divine à venir sur le peuple togolais. Suivi des déclarations
visant à signer la fin de l’oiseau de malheur, muni du drapeau togolais dans un accoutrement de couleur blanche, symbolisant la victoire.

Ces actions débuteront ce samedi, le 18 mai 2024 à partir de 18 heures et prendront fin le dimanche 26 mai 2024 à une heure du matin dans chaque contré du territoire et de la diaspora.

Soyons prêts dans un sursaut patriotique à être de véritables artisans pour la renaissance de notre chère patrie le Togo.

Togolais vient, bâtissons la cité !!!

Fait à Lomé le 16 mai 2024

Votre humble et dévoué, Apôtre King Yoshua AGBOTI
Je vous remercie.

By Aristo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *