• 22 juillet 2024 18h30

Miadé Bé Nou

Traditions, Cultures ancestrales et Actualités du Togo, d'Afrique et du Monde

Bénin : Histoire, Savoir-vivre et la célébration de la fête nationale du vaudou

ByAristo

Sep 29, 2022

Langue officielle

Le français est la langue officielle du Bénin.

Langue parlée

L’anglais du Nigeria est utilisé dans les affaires. Les langues les plus couramment parlées sont le Fongbé, le Gengbé ou Mina, le Yoruba, le Baatonu et le Dendi.

Peuple

Les principales ethnies présentes au Bénin sont les Fon, les Adja, les Yoruba, les Goun, les Bariba, les Betamaribe et les Peuls.

Religion

La majorité de la population (80%) est animiste (vaudou). Le vaudou, dont le Bénin est le berceau, est un culte traditionnel polythéiste qui repose sur l’idée que Dieu est en tout et partout dans l’univers. Il se traduit par l’adoration de nombreuses divinités. Des cultes sont ainsi rendus à Héviosso, dieu du tonnerre, à Ogoun, dieu du fer et des forgerons, à différentes divinités (Dan) qui procurent le bonheur aux hommes et sont autant d’occasions de festivités. 25 % des Béninois sont de religion chrétienne (catholiques, protestants et diverses sectes), tandis que l’Islam progresse, notamment dans les grandes villes. A noter que ces chiffres ne signifient pas grand-chose, dans la mesure où l’on peut très bien être chrétien (ou musulman) et pratiquer effectivement le culte vaudou.

Religion ancestrale

Des millions d’esclaves passaient autrefois par Ouidah sur leur chemin vers le Nouveau Monde, emportant avec eux les pratiques vaudoues. Aujourd’hui, cette religion compte 50 millions d’adeptes dans le monde, du Brésil à Haïti en passant par l’État de Louisiane, dans le sud des États-Unis.

De nombreux Béninois pratiquent les croyances vaudoues parallèlement à celles du christianisme ou de l’islam. Les divinités vaudoues célébrées au Bénin comprennent également Heviosso, le dieu du tonnerre, Sakpata, le dieu de la Terre, et Kokou, le dieu de la guerre. Mami Wata, cependant, est particulièrement vénéré, car on lui attribue le pouvoir de procurer santé, fertilité et beauté. La plupart des personnes présentes sur la plage de Ouidah sont des femmes.

« Je dois toute ma richesse à cette divinité« , dit Eveole. « L’essentiel est de respecter ses coutumes« .

Les étrangers sont peu informés sur les divinités vaudoues ou leur culte et il est interdit aux adeptes de révéler les enseignements du culte. Sur la plage de Ouidah, les adeptes font des offrandes à Mami Wata, mais les non-initiés sont tenus à l’écart des cérémonies. Le secret et le mystère ne sont pas toujours les bienvenus.

Fête Nationale

1er août : fête Nationale (qui correspond à l’Indépendance du pays obtenue en 1960).

Calendrier des Fêtes

1er janvier : jour de l’An. 1er mai : fête du Travail. 25 décembre : Noël. Plus le lundi de Pâques, l’Ascension, la Pentecôte et l’Assomption ainsi que les fêtes musulmanes dont les dates varient et dépendent du calendrier islamique.

À Ouidah, ville balnéaire du Bénin au bord de l’océan Atlantique, ancienne plaque tournante de la traite des noirs. Comme tous les 10 janvier, on y célèbre la fête nationale du vaudou.

Les vagues grondent et s’écrasent sur une plage du sud du Bénin alors que des dizaines d’adeptes de Mami Wata, déesse de la mer, chantent pour accueillir la fête nationale du vaudou.

Tous les 10 janvier, les Béninois rendent hommage aux divinités du vaudou, une religion qui vénère les dieux et les esprits de la nature et respecte les ancêtres vénérés. Le vaudou, connu localement sous le nom de « vodoun » , traduit par « ce qu’on ne peut élucider » en langue fon, est originaire du royaume du Dahomey, des actuels Bénin et Togo. Vêtus de tissus blancs et ornés de perles, une quarantaine de fidèles ont formé un demi-cercle face à l’océan, pour soumettre à la déesse des eaux leurs offrandes.

« Chaque mois de janvier, je ne viens qu’à Ouidah parce que c’est la plage où l’on trouve l’âme de cette fête, l’âme du vodoun« , a déclaré Gnikplin Hounon Eveole, 70 ans, venu du Togo voisin pour l’occasion.

Histoire

En lieu et place de l’actuel Bénin se trouvait le Dahomey, royaume d’Afrique occidentale qui fut constitué au XVè siècle. Il devient une colonie française en 1872 et la France lui accorda son indépendance en 1960. Le Dahomey changea de nom pour s’appeler Bénin en 1975.

Politique

Le Bénin est une république multipartite à régime présidentiel, où le président est à la fois chef de l’État et chef du gouvernement. Le pouvoir exécutif est aux mains du gouvernement tandis que le pouvoir législatif est partagé entre le gouvernement et le parlement. Le pouvoir judiciaire est indépendant des deux premiers. La constitution en vigueur fut promulguée en 1990.

Savoir-vivre

Le pourboire est soumis à votre libre appréciation. Pour toutes les personnes intervenant dans le cadre des prestations achetées par notre intermédiaire, vous avez l’assurance qu’il ne se substituera jamais au salaire. Néanmoins, il est d’usage dans la quasi-totalité des pays au monde de donner un pourboire lorsque l’on a été satisfait du service. Pour les chauffeurs nous vous conseillons au minimum l’équivalent de 1.5 € ou 2 $ par jour et par personne. Nous vous conseillons le double pour les guides. En ce qui concerne le personnel local (porteurs, serveurs, etc) les usages sont très variables. Nous vous conseillons de caler votre pourboire en fonction de l’économie locale : le prix d’une bière ou d’un thé, d’un paquet de cigarettes locales, etc vous donneront un aperçu du niveau de vie et vous permettront comme vous le faites naturellement chez vous de caler le montant de votre pourboire si celui-ci vous parait justifié. Si le cas se présente, on évitera en revanche d’encourager la mendicité, notamment celle des enfants, en faisant des distributions « sauvages » dans la rue. Si l’on souhaite apporter son aide en fournissant du matériel scolaire, des vêtements ou des médicaments, il est préférable de les remettre au directeur de l’école, au chef du village ou au dispensaire le plus proche, qui sauront en faire bénéficier les plus démunis.

Achat

L’artisanat du Bénin se distingue par sa diversité : les masques guélédés de Kétou, les vanneries, les poteries, les fauteuils sculptés, les bijoux de nickel, cuivre, bronze, or ou argent seront autant de jolis souvenirs de votre périple. Le plus bel artisanat se trouve à Natitingou.

Cuisine

La base de l’alimentation béninoise est constituée de deux plats : « l’amiwo » et « l’ablo ». L’amiwo est composé d’une pâte de farine de maïs à l’arachide cuite dans une sauce à base de condiments, tomates et bouillon de poulet. Elle est généralement servie accompagnée de poulet. L’ablo est un gâteau de riz et maïs cuit à la vapeur. Les maquis, ou restaurants de rue, proposent toutes sortes de plats savoureux et épicés, notamment des ragoûts, à base de sauce et de viande ou de poisson, servis avec du riz, de la semoule ou de la pâte de maïs, de manioc ou d’igname. Parmi les autres mets classiques figurent le poulet grillé, les crevettes d’eau douce fumées, les bananes ou les ignames frits. Dans les grandes villes, les restaurants offrent aussi des plats plus européens.

Boisson

Il est recommandé de boire de l’eau en bouteille capsulée. L’eau du robinet étant impropre à la consommation, on boira donc de l’eau minérale en bouteille. On s’abstiendra également de consommer des glaçons. En ce qui concerne l’eau minérale, on vérifiera que la bouteille n’a pas été ouverte. Parmi les boissons, nous pouvons citer : – l’eau de Possotomé : elle est très bonne et possède des vertus thérapeutiques. C’est une eau issue du village du même nom et qui se trouve au sud-ouest du pays, sur les rives du lac Ahémé. On la trouve en bouteille plastique capsulées, dans toutes les buvettes et épiceries. – la Béninoise : bière nationale, pas très alcoolisée et assez bonne. – le Tchapalo : boisson fermentée à base de maïs. – le tchoukoutou (alias « tchouk ») : bière de mil. On la trouve surtout dans la région de l’Atakora.

By Aristo