• 21 avril 2024 6h22

Miadé Bé Nou

Traditions, Cultures ancestrales et Actualités du Togo, d'Afrique et du Monde

Bilan des activités exercice 2023: Les réalisations, les projets et les perspectives du Port Autonome de Lomé dévoilés

ByAristo

Fév 24, 2024

Le Port Autonome de Lomé (PAL), malgré la rude concurrence, maintient toujours son statut de hub maritime de premier plan en Afrique de l’Ouest.

En «Journée de presse » le vendredi 16 février 2024, le Directeur Général du PAL, Contre-Amiral Fogan Adegnon a présenté le bilan des activités exercice 2022-2023 en présence du ministre de l’Économie Maritime, de la Pêche et de la Protection Côtière, Edem Kokou Tengue. Cette rencontre d’échanges avec les médias et les acteurs clés de la communauté portuaire, a été également l’occasion pour le Contre-Amiral Adégnon d’évoquer les réalisations, les projets et les perspectives du Port Autonome de Lomé.Le trafic global du Port Autonome de Lomé de 2019 à 2023, a connu une croissance d’environ 32,58%. Cette croissance démontre une augmentation significative de l’activité portuaire au cours de ces années, ce qui peut être le résultat de divers facteurs tels que l’expansion des opérations commerciales, l’augmentation des échanges internationaux et l’amélioration des infrastructures portuaires. Le trafic import du Port de Lomé est passé de 8 069 169 tonnes en 2022 à 8 912 225 tonnes en 2023, soit une augmentation de 10,45% tandis que l’export est passé de 1 657 324 tonnes en 2022 à 2 282 843 tonnes en 2023, soit une augmentation de 37,72%. Le Contre-Amiral Fogan Adegnon, Directeur Général du PAL a salué le dévouement et le professionnalisme du personnel qui ont contribué à ces succès et à maintenir le cap malgré la concurrence accrue. « La période de 2022 à 2023 a vu une légère progression du trafic global du Port Autonome de Lomé. Cependant, cette croissance modeste a été mitigée par la concurrence accrue des ports voisins de la sous-région. Nos équipes ont fait preuve d’une résilience remarquable assurant une efficacité opérationnelle et une qualité de services exemplaires, les chiffres parlent d’eux-mêmes », a-t-il déclaré.

Les innovations

En plus de la dématérialisation qui permet un certain nombre d’avantages tels que la facilité, la célérité, la transparence et la rapidité dans les formalités administratives d’entrée et de sortie des marchandises, le port de Lomé assure une sécurité optimale en mettant à la disposition des clients, des portails. Il s’agit de : « epaltogo.com » qui permet aux clients de faire leurs formalités administratives, de soumettre leurs requêtes de tous ordres ainsi que les réclamations et « osipaye.com» où ces derniers ont la possibilité de régler directement en ligne, leurs factures hors Guichet Unique via les banques partenaires et Mobile Money.La Plateforme Industrielle d’Adétikopé (PIA) vient renforcer la gamme des infrastructures pour une meilleure fluidité du corridor Lomé-Ouagadougou. Elle offre un parc à camions gros porteurs d’une capacité de 700 camions, un parc à conteneurs d’une capacité mensuelle de 12 500 EVP, des entrepôts modernes.Un Centre d’Appel (N° 8818) créé au Port de Lomé au profit de la chaîne logistique import-export en vue d’améliorer la compétitivité des services de transport et de la logistique au Togo. L’importance primordiale à la sécurité et à la durabilité environnementale, qu’attache le Port de Lomé en mettant en œuvre diverses mesures et initiatives, lui a permis d’obtenir des certifications.Le ministre Tengué a félicité toute l’Administration du Port Autonome de Lomé avec à sa tête, le Directeur Général pour ces performances remarquables.« Aujourd’hui, plusieurs des ports voisins donc concurrents ont acquis des infrastructures de taille équivalentes, donc c’est maintenant que notre dynamisme opérationnel ou notre efficacité opérationnelle et notre dynamisme commercial doivent nous permettre de rester en tête de peloton mais cela ne va pas être une partie de plaisir. Mais, je suis convaincu que nous sommes les premiers de la classe et avec des sacrifices et de compréhension, nous allons le rester », a indiqué le ministre en charge de l’Économie maritime.Avec une profondeur de 16,60 mètres, le Port de Lomé est le premier port en eau profonde sur la côte ouest africaine, capable d’accueillir des navires de grand tirant d’eau. Il représente un pivot essentiel dans le commerce de la région, favorisant plus de 80% des échanges commerciaux du Togo et servant de port de transit pour les pays enclavés. En bénéficiant du statut de port franc, le Port de Lomé simplifie les procédures douanières, accélérant ainsi les opérations de manutention et de transfert des marchandises, offrant une efficacité et une rapidité accrues. Avec un domaine de plus de 1000 hectares, le port comprend une zone franche industrielle accueillant plusieurs entreprises. Il joue un rôle clé dans l’intégration économique sous-régionale, renforçant les liens commerciaux entre les pays de l’Afrique de l’Ouest et facilitant les échanges transfrontaliers.

L’administration du Port Autonome de Lomé compte aujourd’hui, 1 306 agents permanents, et environ 5000 dockers professionnels, occasionnels et journaliers.

Source: Journal « Le Correcteur »

By Aristo