• 21 février 2024 16h18

Miadé Bé Nou

Traditions, Cultures ancestrales et Actualités du Togo, d'Afrique et du Monde

Cherté de logement à Lomé, qui va nous sauver ?

ByAristo

Nov 29, 2023
SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le problème de logement à Lomé devient un casse-tête pour les Togolais en cette période de vie chère.

Les bailleurs changent le coût des logements à leur gré. Cette situation qui prévaut déçoit nos concitoyens qui sont dans le besoin. Qui va nous sauver ? Lométrottoirs a réalisé un micro-trottoir sur le sujet.

Lisez avec attention !

Christ B. (agent immobilier à Agbalepedo): Grand merci pour cette opportunité, nous sommes déçus par ce qui se passe actuellement dans le pays. Les propriétaires de maison augmentent le coût du loyer en fonction de leur humeur. C’est ce qui fait qu’avec les clients on ne s’entend pas, pire encore la majorité des bailleurs ont maintenu les avances et cautions sur 10 mois ou 12 mois.

Claude (agent marketeur à Lomé): j’ai loué une chambre-salon WC douche interne cuisine garage à 40 000f dans la zone de Adidoadin, il y a de cela 8 mois. La semaine passée, le bailleur m’informe qu’il va augmenter 15 000 fcfa sur le loyer à compter du 1er janvier 2024 sans aucune raison. Sans vous mentir, je vais libérer la chambre dans un bref délai.

David (bailleur à Agoè): la situation que nous vivons est compliquée, les matériaux de construction sont chers (le ciment, le fer, les tôles, les matériels de plomberie et d’électricité, sans oublier la main d’œuvre des ouvriers qui a changé). C’est en fonction de cela que nous essayons de fixer les loyers.

Ben (locataire): votre sujet est assez pertinent, actuellement, j’ai 3 mois d’arriérés. Curieusement je n’arrive plus à payer et je n’ai pas les moyens pour sortir chercher une autre chambre. La chambre-salon que j’occupais était à 18 000 fcfa, le bailleur a changer le loyer à 25 000 fcfa depuis 1 mois.

Théophile (locataire à zanguéra): celui qui peut nous sauver dans cette situation, c’est le Chef de l’État. Je souhaite qu’il ramène le prix du ciment à 2500 fcfa et revoir le prix des matériaux de construction. Sinon nous allons « mourir » dans le pays. Je souhaite que nos gouvernants construisent des logements sociaux dans chaque préfecture du Togo.

Viviane (locataire à Adidogomé): j’ai loué une pièce WC douche interne cuisine à Adidogomé sagbado à 25 000 fcfa. J’habite la maison depuis 9 mois, le bailleur m’a informé par courrier que le loyer passe désormais à 35 000 fcfa. Nous convions les autorités de faire queques chose sinon avec la vie chère, on ne peut pas s’en sortir.

George (gérant d’immeubles à Adidogomé): le sujet est très préoccupant, tout coûte cher dans le pays (les terrains, matériaux de construction…). Il faut reconnaître que certains propriétaires de maison exagèrent dans la fixation du loyer. Je cherchais une chambre pour une cousine étudiante, on m’a présenté une pièce WC douche interne cuisine en location dans la zone de Ségbé, proche de l’école primaire publique, on me parle de 40 000 fcfa, j’ai fui.

Xavier (Agent immobilier à Totsi): je confirme que les logements sont chers depuis un moment, par exemple dans la zone Totsi, Avédji, Adidoadin, les chambres-salon WC douche interne cuisine garage (construction moderne) varient de 40 000 fcfa à 70 000 fcfa. Nous essayons de communiquer avec les bailleurs mais certains sont campés sur leur position. Néanmoins d’autres nous écoutent et revoient légèrement le loyer.

Source: Lométrottoirs

By Aristo