• 21 avril 2024 14h27

Miadé Bé Nou

Traditions, Cultures ancestrales et Actualités du Togo, d'Afrique et du Monde

Dieu a décidé d’en finir avec les dictatures en Afrique y compris l’Afrique de l’ouest.

ByAristo

Sep 2, 2023

L’apôtre King Yoshua AGBOTI (président de l’Alliance pour le développement de peuples ) et Intendant Général de L’ Église des Elus de la Nouvelle Jérusalem (EENJ) dans un posting sur sa page Facebook parle de la dictature en Afrique et dans l’espace CEDEAO.

Dans Ezekiel 34 : 4 il était dit : Vous n’avez point fortifié la brebis qui était faible, vous n’avez point guéri celle qui était malade, vous n’avez point pansé celle qui était blessée, vous n’avez point relevé celle qui était tombée, vous n’ayez point cherché celle qui était perdue ; mais vous les dominez avec rigueur et empire.

À travers ce Thème : « Dieu a décidé d’en finir avec les dictatures en Afrique y compris l’Afrique de l’ouest « , l’homme de Dieu fait des révélations.

Voici l’intégralité du posting de l’apôtre King :

« Proclamons solennellement notre ferme volonté de combattre tout régime politique fondé sur l’arbitraire, la dictature et l’injustice…. » dixit le préambule de la constitution Togolaise.

Oracle de Dieu : Vous n’avez pas fortifié celle qui était faible, guéri celle qui était malade, pansé celle qui était blessée. Vous n’avez pas ramené celle qui était égarée, cherché celle qui était perdue mais vous avez dominé mon peuple avec violence et avec dureté.

J’ai considéré ensuite toutes les oppressions qui se commettent sous le soleil; et voici, les opprimés sont dans les larmes, et personne qui les console! ils sont en butte à la violence de leurs oppresseurs, et personne qui les console! Et j’ai trouvé les morts qui sont déjà morts plus heureux que les vivants qui sont encore vivants, et plus heureux que les uns et les autres celui qui n’a point encore existé et qui n’a pas vu les mauvaises actions qui se commettent sous le soleil.

Même si un homme avait 100 fils et vivait un grand nombre d’années, même s’il prolongeait son existence, si son âme ne s’est pas rassasiée de bonheur et si, de plus, il n’a pas de sépulture, j’affirme qu’un enfant mort-né est plus heureux que lui. En effet, il est venu comme une vapeur et repart dans l’obscurité, et son nom restera sous un voile d’obscurité; il n’a pas vu, pas connu le soleil, et il a plus de repos que cet homme.

Mais les ténèbres ne régneront pas toujours sur la terre où il y a maintenant des angoisses: Si les temps passés ont couvert d’opropre notre pays. Les temps à venir le couvriront de gloire. Car ainsi parle l’Éternel.

Fils de l’homme, j’ai brisé le bras de Pharaon, roi d’Égypte; et voici, on ne l’a point pansé pour le guérir, on ne l’a point bandé pour le lier et l’affermir, afin qu’il pût manier l’épée.
C’est pourquoi, ainsi a dit le Seigneur, l’Éternel : Voici, j’en veux à Pharaon, roi d’Égypte, et je romprai ses bras, tant celui qui est en bon état que celui qui est brisé, et je ferai tomber l’épée de sa main.
Je disperserai les Égyptiens parmi les nations, et je les répandrai dans les pays. Je fortifierai les bras du roi de Babylone, et je mettrai mon épée dans sa main ; mais je briserai les bras de Pharaon, et il poussera devant lui des cris, comme un homme blessé à mort.
Je fortifierai les bras du roi de Babylone, mais les bras de Pharaon tomberont ; et ils sauront que je suis l’Éternel, quand je mettrai mon épée dans la main du roi de Babylone, et qu’il l’étendra sur le pays.
Et je disperserai les Égyptiens parmi les nations ; je les répandrai dans les pays, et ils sauront que je suis l’Éternel.

Que Dieu finisse ce qu’il a commencé en Afrique et particulièrement en Afrique de l’ouest.

Que les pouvoirs changent de main afin que les peuples africains expérimentent une vie de liberté, de prospérité, de justice et de paix.

Que Dieu sauve incessamment notre pays, le Togo.

Tout est tiré dans la Bible confère Eccl 4 : 1 – 3
Esaïe 8 : 8 – 23
Ezekiel 30 : 21 – 26

Apôtre King Yoshua Agboti, président de l’association Alliance pour le Développement des Peuples.

By Aristo