• 18 mai 2024 7h57

Miadé Bé Nou

Traditions, Cultures ancestrales et Actualités du Togo, d'Afrique et du Monde

IRLEP et AFDC remettent des attestations d’immatriculation aux groupements de femmes

ByAristo

Août 15, 2022

Des femmes de la commune d’Agoè Nyivé 1, dans la préfecture d’Agoè Nyivé, rentrent en possession des documents officiels démontrant l’existence légale et la reconnaissance des autorités gouvernementales de leurs groupements.


Accompagnés par l’Institut d’Etude et Renforcement des capacités dans la Lutte contre la Pauvreté (IRLEP) pour une réelle formalisation de leur initiative, elles ont reçus des mains de la première responsable leur attestation d’immatriculation, ce 13 août 2022.
Cette remise s’inscrit dans le cadre du projet d’«Appui à la formalisation de 39 groupements de femme dans la Commune d’Agoè Nyivé 1». Un projet mis en œuvre par la dite structure en collaboration avec l’association Action des Femmes pour le Développement communautaire (AFDC), le Cabinet ATF Consulting, la commune d’Agoè Nyivé 1 avec l’appui financier de la Loterie Nationale Togolaise (LONATO).


« Nous voulons, à travers ce projet faire sortir des groupements de femme de la commune d’Agoè Nyivé de l’informel ou formel. Ceci dans le but d’apporter notre contribution pour améliorer la situation socio-économique et professionnelle de ces femmes par le biais de la promotion de l’entreprenariat des femmes» a indiqué Ouma Yana Awate, présidente de l’ONG IRLEP.


Ils sont au total 4 groupements à recevoir ce précieux sésame qui peut désormais les aider à collaborer avec d’autres structures et même recevoir des financements pour la mise en œuvre de nombreux projets. Les groupements Union de Telessou Agbodeka kope; Ademe Habobo de Kegue; Novinyon d’agoe Kitigan et le groupement Mars Agoe cacaveli.
« Au nom de toutes les femmes, je remercie IRLEP et l’AFDC pour leur appui technique et les principaux sponsors pour ce qu’ils ne cessent de nous faire. Désormais, nous pouvons avoir l’opportunité d’être soutenu par des bailleurs et mener nos activités génératrices de revenus de façon professionnelle» se réjouit Agban Boyodi Essowouna, présidente du groupement Union d’Agoè Telessou.


« J’exhorte les femmes à faire bonne usage de ces documents qu’elles viennent de recevoir. Ce n’est pas donné à tout le monde donc il va falloir qu’elles en prennent soin. Nous sommes disposé à également les accompagner au besoin pour qu’elles connaissent des succès dans leurs entreprises» a martelé Togbui Yaovi Michel Agbodeka, chef du village de Telessou Agbodeka Kope.


Rappelons que ces femmes font plusieurs activités comme la production et la transformation des produits agricoles notamment le manioc, les jus d’ananas, soja et dans la fabrication de pleines d’autres choses.

La rédaction

By Aristo