• 18 mai 2024 18h01

Miadé Bé Nou

Traditions, Cultures ancestrales et Actualités du Togo, d'Afrique et du Monde

La coalition ‹‹ ENSEMBLE ›› félicite l’OPS-Afrique et s’insurge contre les agents de santé

ByAristo

Oct 13, 2023

L’association dénommée l’Observatoire pour la Promotion de la Santé en Afrique (OPS-Afrique) a été portée sur les fonts baptismaux en novembre 2021.

Selon les responsables de cette association, l’objectif est de contribuer au bien-être des populations à travers la promotion de la bonne gouvernance sanitaire.

Il y à quelques jours, la Promotion de la Santé en Afrique (OPS-Afrique) avait sorti un communiqué portant un vaste réseau de trafic de médicament met en danger la vie des patients.

Dans cette ville, le 20 septembre 2023, un patient a été admis au Centre hospitalier universitaire (CHU) pour morsure de serpent. Le médecin traitant lui a alors prescrit le sérum antivenimeux. La pharmacie du CHU Kara ne disposant pas de ce sérum, les parents se sont rendus dans une pharmacie en ville où ils découvrent que les deux flacons prescrits coûtent 137.750F CFA. Alors que la famille se concertait pour réunir les sous pour s’en procurer, le médecin soignant l’approche et lui propose le produit à 60.000F la boîte, qui contient deux flacons. Les parents du patient se sont pliés à cette offre.

Ce jeudi 12 octobre 2023, la coalition ‹‹ ENSEMBLE ›› regroupe des partis politiques du pays avec un objectif bien défini. Ces derniers sont la Convergence Patriotique Panafricaine (CPP), le Mouvement Citoyen pour la Démocratie et le Développement (MCD), le mouvement Lumière pour le Développement dans la Paix (LDP) félicite la Promotion de la Santé en Afrique (OPS-Afrique) pour sa sorti et s’insurge contre les agents de santé qui ont fait preuve de manquements graves aux obligations qui sont les leurs et en violation totale du serment et de la déontologie de la profession..

VOICI L’INTÉGRALITÉ DU COMMUNIQUÉ CI-DESSOUS :

(Relatif au courrier de l’Observatoire pour la Promotion de santé en Afrique (OPS•Afrique)

L’Alliance ENSEMBLE a appris avec consternation à travers un courrier de l’Observatoire pour la Promotion de la Santé en Afrique en date du 28 septembre 2023 adressé au ministre de la santé et de l’hygiène Publique, une situation horrible d’administration d’un sérum antivenimeux ( SAV) de qualité et d’origine douteuse à deux patients admis en soins au CHU Kara pour morsure de serpent,
L’Alliance ENSEMBLE l… félicite l’OPS-Afrique pour avoir levé le voile sur une pratique qui semble courante selon les informations qui fusent de partout sur l’étendue du territoire et s’insurge contre les agents de santé qui ont fait preuve de manquements graves aux obligations qui sont les leurs et en violation totale du serment et de la déontologie de la profession.

L’alliance ENSEMBLE apprécie le professionnalisme et l’engagement de l’Observatoire pour la Promotion de la Santé à veiller aux bonnes pratiques dans nos hôpitaux.

Elle remercie également les syndicats des professionnels de santé et l’ordre des médecins, qui ont tous condamné ce comportement indigne et dangereux qui porte atteinte à la vie des patients.

L’Alliance ENSENBLE fait observer que les sanctions des Directeurs des CHU Kara et Sylvanus Olympio suivies de celle du ministre de la fonction publique du travail et du dialogue social, sont le minimum qu’on puisse attendre du gouvernement à proscrire ces mauvaises pratiques dans nos hôpitaux et centres de santé
L’Alliance ENSEMBLE l… s’étonne cependant du silence du ministre de la santé et de l’hygiène publique depuis la saisine de l’OPS-Afrique et s’interroge sur les causes de pénurie du sérum antivenimeux dans nos hôpitaux.

L’Alliance ENSEMBLE invite le Ministre de la santé et l’ensemble du gouvernement, à se pencher sérieusement sur les dérives qui sont monnaies courantes dans le domaine de la santé dans notre pays, en mettant en place :

1) – Une riposte d’urgence en rappelant et formant le personnel des centres de santé et structures sanitaires, sur leurs obligations et responsabilité au triple points de vue disciplinaire, civil et pénal découlant des manquements décriés par les usagers des services publics sanitaires,

2) Des cellules de veille sanitaire au niveau des 117 communes du Togo avec les acteurs sociaux (CDQ, CVD, Associations locales de femmes et des jeunes etc..) ayant pour mission de remonter au niveau préfectoral et national, tous les manquements observés dans les centres de santé et structures sanitaires,

3) – Des numéros verts pour dénoncer toute sorte d’abus depuis l’accueil jusqu’au traitement des patients dans nos hôpitaux et centres de santé.

Fait à Lomé le 12 octobre 2023

By Aristo