• 21 février 2024 13h12

Miadé Bé Nou

Traditions, Cultures ancestrales et Actualités du Togo, d'Afrique et du Monde

La Loupe du Correcteur : 19 ans après, descente aux enfers 

ByAristo

Fév 8, 2024

38 ans durant, il avait régenté de mains de fer le Togo. Un 5 février 2005 Etienne Eyadema devenu Gnassingbé Eyadema s’en était allé.  

De sa mort naturelle, nombre de Togolais rêvaient à l’idée d’une nouvelle ère de gouvernance à même d’assurer la redistribution des richesses nationales. Peine perdue. Son fils qui lui a succédé n’a fait que renforcer l’oligarchie. Ce groupe que Faure Gnassingbé qualifie d’« une minorité qui s’accapare les richesses du pays » n’en a que cure de la misère de l’écrasante majorité de la population togolaise.19 ans après du « Timonier National », le Togo ne se porte guère mieux. Le pays est miné par la grande corruption et la course effrénée à l’enrichissement illicite. L’impunité est érigée en mode de gouvernance. Aucune perspective de redressement de ce pays. Pour maintenir leur insolence dans la gabegie, les tenants du régime ne font qu’accabler la population des taxes et impôts de tout genre.  

Aucune lueur d’espoir dans une gouvernance aussi primitive qu’archaïque. La belle illustration est la grande ripaille organisée à l’occasion du « 19ème anniversaire du rappel à Dieu du Père de la Nation célébré » au Palais des Congrès de Kara et ailleurs. Or, avant Eyadema, le Togo a connu d’autres Chefs d’Etat dont Sylvanus Olympio froidement assassiné au pouvoir le 13 janvier 1963.La vie est devenue trop complexe et étouffante au Togo.  

C’est un pays qui se vide de sa substance. De son vivant Eyadema disait que le Togo va reculer cent ans en arrière, est-ce une prémonition ?  

Honoré ADONTUI 

By Aristo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *