• 21 avril 2024 18h52

Miadé Bé Nou

Traditions, Cultures ancestrales et Actualités du Togo, d'Afrique et du Monde

Les prénoms endogènes: Une empreinte culturelle

ByAristo

Oct 28, 2022

Au Bénin comme dans d’autres pays africains, on donne généralement au nouveau né un prénom en langue maternelle. Ce  prénom donné à l’enfant le lie à sa culture et reflète beaucoup plus ce qu’il est.

En effet, le prénom endogène renseigne sur l’ethnie, le jour de naissance et aussi les circonstances dans lesquelles l’enfant est né.

Au-delà du sens véhiculé,  le prénom endogène est la matérialisation d’une histoire, le résultat d’événements ayant marqué la venue au monde de l’enfant.

Les prénoms comme « Sègla », « Mahuton » ou encore « Yèyinou » sont donnés aux enfants qui sont venus au monde au moment où leurs parents traversaient une situation pénible. Lorsque la grossesse a connu un problème, ou  lorsque l’on s’y attendait le moins, ou encore lorsque la mère a connu beaucoup de fausse couche.

Cependant, les prénoms endogènes sont aussi attribués en fonction de la manière dont l’enfant est venu au monde. Les prénoms comme: « Agossou » s’il est un garçon ou « Agossi » s’il est une fille sont donnés à l’enfant lorsque, au cours de l’accouchement, ce sont ses pieds qui sont perçus en premier au lieu de la tête.

De plus l’attribution de ces prénoms peut venir des révélations du Fâ. D’un autre côté,  l’enfant qui vient au monde dans une période ou la famille a connue un décès peut être appelés: « Dovômè » ou « Houévô ». Dovômè veut dire: dans le trou vide et Houévô  qui signifie : venu dans la maison vide.

Ainsi, les prénoms endogènes doivent être revalorisés pour éviter la diminution graduelle de la culture béninoise.

Auteur : Fifonsi

Le petit togolais au calme. Mes petits écrits me semblent si dérisoires pour honorer autant de beauté et de Gloire. Ma modeste plume puise dans l’encrier de mon cœur et transcrit pour vous toute ma reconnaissance . Je ne fais que parler de tout et de rien.

By Aristo