• 18 mai 2024 10h11

Miadé Bé Nou

Traditions, Cultures ancestrales et Actualités du Togo, d'Afrique et du Monde

Révision constitutionnelle : Le groupe indépendant Kozah-Espoir invité le chef de l’État et les membres du gouvernement à se plier à la volonté populaire.

ByAristo

Avr 10, 2024

Il est regrettable de constater la manière dont cette consultation est organisée sans documents de base, et en particulier la précipitation avec laquelle elle a été programmée. L’interview du ministre Bawara accordée à RFI laisse penser que notre opinion n’aura aucune incidence sur le processus de réécriture de la nouvelle constitution. Le groupe indépendant Kozah – Espoir affirme clairement qu’il ne participera pas à cette rencontre, qu’il considère comme une manœuvre des députés illégitimes et du pouvoir de Faure Gnassingbé pour trouver des complices afin de légitimer leurs actions répréhensibles.

Il est essentiel de comprendre que la collaboration passive ou active avec des actions contraires à l’intérêt national peut avoir des conséquences désastreuses pour l’avenir d’un pays. Les complices, qu’ils soient conscients ou manipulés, se retrouvent souvent à subir les retombées de leurs choix, affectant non seulement leur propre bien-être, mais également celui de toute une nation.

Il est donc crucial pour tout citoyen ou acteur politique de rester vigilant et de ne pas se laisser entraîner dans des actions contraires à la justice et à la démocratie. Le malheur des complices dans des affaires touchant la Nation réside souvent dans le poids de la responsabilité et de la culpabilité qui les accompagnent, jetant une ombre sur leur réputation et leur conscience. Il est primordial de faire preuve d’intégrité et de courage pour refuser de participer à des manœuvres qui vont à l’encontre de l’intérêt général, même si cela implique des sacrifices personnels.

Le groupe indépendant KOZAH -ESPOIR se prononce en quelques mots, Voici l’intégralité du communiqué  ci-dessous :

COMMUNIQUÉ DU GROUPE INDÉPENDANT KOZAH -ESPOIR RELATIF AUX CONSULTATIONS POUR L’ADOPTION DE LA NOUVELLE CONSTITUTION

A travers un message whatsapp, le Secrétaire Général de la commune de  kozah1 a informé le Conseil municipal en session ce lundi 08 avril 2024  de l’invitation des députés pour une consultation sur la nouvelle constitution demain mardi 9 avril 2024.

En  déplorant le canal d’information, la précipitation avec laquelle cette consultation est programmée sans aucun document de base, et en analysant l’interview du ministre Bawara accordée à RFI nous faisant croire que notre opinion ne changera rien dans le processus de réécriture de la nouvelle constitution, le  groupe indépendant kozah -Espoir tient à informer l’opinion nationale et internationale qu’il ne  répondra pas à cette rencontre qui n’est qu’une occasion pour les députés illégitimes et le pouvoir de Faure Gnassingbé en quête de longévité de trouver des complices pour acter leur forfaiture.

Le groupe indépendant KOZAH -ESPOIR rappelle à Faure et son gouvernement que l’article 144  alinéa 1er : « L’initiative de la révision de la constitution appartient concurremment au Président de la République et à un cinquième au moins des députés composant l’Assemblée nationale » ne  donne nullement pas  droit  aux députés de réécrire une nouvelle constitution  en faisant basculer le Togo à un nouveau régime sans aucune consultation préalable des forces vives de la Nation. Puisqu’en aucun moment la constitution n’a prévu le changement de la République par les députés. Le comble c’est que c’est derniers sont en  fin de mandat et n’ont aucune légitimité pour agir au nom du peuple.

Par conséquent,le  groupe indépendant Kozah-Espoir invite les chefs traditionnels dont les voix n’ont jamais traversé les 4 murs,de s’abstenir de toute discussion et de ne pas tomber dans l’appât du système.Il invite les différentes personnalités et organisations conviées à cette rencontre à vaquer librement à leurs occupations ce 9 Avril 2024 afin de  ne pas  s’associer à une telle initiative qui est sans  conséquences.
Kozah-Espoir en se référant aux réserves et mécontentements des populations de la kozah rejette catégoriquement cette constitution et invite le chef de l’État et les membres du gouvernement à se plier à la volonté populaire.

Fait à Kara,le 8 Avril 2024, 
Pour le Bureau Exécutif,
Le conseiller municipal,

Ricardo Agouzou

By Aristo