• 21 avril 2024 18h14

Miadé Bé Nou

Traditions, Cultures ancestrales et Actualités du Togo, d'Afrique et du Monde

Spectacle « La légende de Maa-Sahwa » : Une présentation réussie pour Fayçal Dramane et son équipe

ByAristo

Déc 13, 2022

Comme annoncé depuis le 14 novembre 2022, « la légende de Maa-Sahwa ou le royaume Tchewerha » à Djougou de Fayçal Dramane, comédien conteur marionnettiste professionnel, a été dévoilé au public de Soubroukou à Djougou. C’était ce samedi 03 décembre 2022 en présence des têtes couronnées, la population et des amoureux des contes. Le spectacle « la légende de Maa-Sahwa ou le royaume Tchewerha » est une mise en scène de François K. Biaou assisté de Tatiana Gnansounou, administrée par Bidossessi Boby Houadjèto avec l’apport griotique de Mohamed Chabi Dakara, sociétaires du Ballet national du Bénin.

Ce spectacle, qui retrace les prouesses d’une dynastie, d’un héros de la cité des Yowah (Djougou), est initié par l’Association d’Art, de Culture et de Développement ORIFA (Association ACD-ORIFA) et financé par l’Institut français du Bénin dans le cadre du dispositif d’aide à la création artistique. Avec pour objectif de faire découvrir la ville de Djougou d’où est originaire le premier chef canton de la région, ce héros national, il s’inscrit également dans le cadre de l’atteinte des Objectifs de Développement Durable de l’Agenda 2030 des Nations Unies (Odd 5 et 16).

Les têtes couronnées des villages environnants, les sages, les jeunes, les élèves, les écoliers tous ont répondu présents en nombre à ce spectacle historique. Quarante-cinq minutes d’écoute religieuse ont été accordées par ce public respectueux et respectable à ce spectacle. Les bancs, les chaises, les tabourets, les nattes et même les pierres ont servi d’assises comme pour dire, oui le moment tant attendu est venu. Des pleurs de joie ont envahi toute l’équipe après cette prestation, Fayçal Dramane, coordonnateur du projet et conteur marionnettiste livre ses impressions « je suis vraiment fier de ce public car en venant c’était ma grande phobie, est-ce que nous aurons un public ? Parce que je n’avais jamais joué ici. Mais ce soir, ce sont les larmes de joie qui coulent et je remercie l’Institut français et les autres partenaires sans oublier mon équipe ». Tandis que Mohamed Chabi Dakara se dit également fier, car le résultat est encourageant et ce projet ne doit pas s’arrêter de suite.

 Pour François K. Biaou, metteur en scène, le public était fabuleux. Il remercie également tous les dignitaires, se dit fier du fait que les résultats de recherche pour aboutir à ce spectacle n’ont pas été contestés par l’assistance mais complétés. Pour finir, Bidossessi Boby Houadjèto, administrateur et scénographe du spectacle, lance un appel à l’endroit des autorités afin que ce spectacle prenne un envol pour se faire connaître à travers les scènes.

Présente à cette représentation, Anne Preuss, partenaire de l’association ACD-ORIFA, exprime sa joie envers le public et envers l’équipe qui à réaliser ce chef d’œuvre en quinze jours. Elle a témoigné ses gratitudes à l’Institut français et souhaite que les accompagnements de cette façon se multiplient.

Fayçal Dramane (Stag.)

Source: matinlibre.com

Le petit togolais en balade au calme. Mes petits écrits me semblent si dérisoires pour honorer autant de beauté et de Gloire. Ma modeste plume puise dans l’encrier de mon cœur et transcrit pour vous toute ma reconnaissance . Je ne fais que parler de tout et de rien.

By Aristo