• 21 avril 2024 12h24

Miadé Bé Nou

Traditions, Cultures ancestrales et Actualités du Togo, d'Afrique et du Monde

Foncier/Adétikopé-Tonoukouti: NAMBIEMA Tabi donne sa version

ByAristo

Oct 14, 2023

La question foncière, une véritable bombe à retardement au Togo.

Aucun jour ne passe où il n’y a pas de ce genre de dossiers devant les tribunaux. Et revoilà un autre sur la table. Il s’agit d’un conflit foncier à Adétikopé-Tonoukouti une localité située à 15 km du centre-ville au nord de Lomé. Il vous s’en souvient nous avons fait cas il y a quelques semaines dans nos colonnes. Un dossier qui oppose dame Vicentia Ayissou Abra au sieur NAMBIEMA Tabi Mouhamed.

Selon les mots de la dame, « Des propriétaires des terrains à Adétikopé-Tonoukouti sont venus me voir pour les aider à financer le lotissement de leur propriété. J’ai financé tout le processus. Après, nous avons procédé au partage-homologation en appel et non-opposition. Les propriétaires ont signé les documents des parcelles proportionnellement au financement. J’ai ensuite débuté la procédure pour avoir le droit de propriété. Ce que jusqu’à présent, je n’ai pas encore’’. Avant de souligner que « bien avant de commencer le processus, nous avons procédé à des vérifications. Le terrain ne disposait d’aucun titre foncier. Mais aujourd’hui je suis surpris qu’un acquéreur construise sur mon terrain malgré l’ordonnance de cessation des travaux de la justice’’.

Version contraire au niveau du sieur NAMBIEMA Tabi Mouhamed qui raconte : ‘’J’avais acquis 1/2 lot de terrain auprès du sieur AZOUMA. Ce dernier l’a acheté Chez monsieur TINEH. Le 14 Septembre j’ai été saisi au téléphone par un monsieur. Naturellement, je me suis annoncé aussi. Ce dernier m’a laissé une ordonnance de cessation des travaux via mon Chef chantier. Lorsque j’ai pris connaissance de l’ordonnance de cessation des travaux. Le numéro de mon lot qui est 9 BIS ne s’y figure pas. Quelques jours après j’ai été saisi par un journaliste pour notifier de ce qu’une dame se plaint contre moi pour le non-respect de la décision de justice. Je me suis déplacé avec mes documents afférents. Je n’ai jamais menacé qui que ce soit. Chose curieuse, la dame indique qu’elle a acquis tout l’espace, mais comment comprendre que de tous les terrains qui m’entourent, seul le mien pose problème. Alors comment faire cesser les travaux sur un terrain qui n’est pas concerné par une décision de la justice ? Ce n’est pas parce que je suis un corps habillé que je suis plus fort que les textes et loi de la république. Et je vous informe que j’ai convoqué la dame le lundi 09 Octobre 2023 au tribunal. Là, tout le monde sera situé. Si c’est à elle le terrain, je me retire, et si c’est le contraire, elle se retire aussi’’.

Qui des deux dit la vérité ? la justice doit faire son travail. Une autre occasion pour que interpeller les autorités sur le danger que constitue le conflit foncier dans le pays. Des mesures adéquates doivent être prises pour juguler au plus vite ce problème.

Source : Journal ‹‹ Le Correcteur ››

By Aristo