• 18 mai 2024 17h25

Miadé Bé Nou

Traditions, Cultures ancestrales et Actualités du Togo, d'Afrique et du Monde

Gestion calamiteuse des Communes incarnées par le pouvoir: Le changement, seul viatique pour les Togolais

ByAristo

Nov 4, 2023

Les premiers pas de la décentralisation renforcent les uns et les autres dans leur conviction que le Togo peut changer radicalement dans sa gouvernance hasardeuse et peu orthodoxe avec l’alternance.

Il suffit de prendre exemple sur quelques communes du Grand Lomé gérées par des Maires issus de l’opposition politique en rapport avec celles pilotées par des militants de la mouvance présidentielle. En quatre ans de gestion dans le Golfe 4 par exemple, on évoque plusieurs réalisations notamment la construction d’un bloc de maternité, l’éclairage public de plusieurs artères, l’acquisition des immeubles, de matériels roulants dont des graders(Caterpillar), camions benne taiseuse…


On a souvenance que plus de deux décennies de Délégation Spéciale à la tête du Grand Lomé, on continuait de louer le grader pour les travaux d’aménagement des voies. Certaines sources crédibles avançaient même qu’il s’agit d’un délit d’initié puisque le grader en question appartiendrait à un haut cadre de la commune qui se le louait.
Manifestement, les habitudes ont la vie dure.
En milieu de la semaine dernière, une vidéo devenue virale sur la toile, montrant une dame entrepreneure, qui invectivait Aimé Djikounou, Maire de la Commune Golfe 7 et ses conseillers en pleine session. Mme Amavi Enyonam Drake n’en pouvait plus des factures impayées. Elle qui a fait des emprunts pour la réalisation des travaux d’aménagement et d’équipements du bâtiment qui abrite la municipalité d’Aflao-Sagbado. La Responsable de King Bravo a débarqué pour réclamer ses impayés depuis trois ans. « Je suis venue prendre mon argent. Vous pouvez faire appel à la police. Sans mon argent, vous n’allez plus continuer vos activités ici. A cause de vous, mon fils a dû fuir le pays pour échapper aux poursuites des banques auprès desquelles nous avons fait des prêts pour faire les travaux de cet immeuble » a-t-elle fulminé sous le regard meduisé du Maire et ses collaborateurs.

Le lendemain jeudi 19 octobre 2023 , la Mairie d’Aflao-Sagbado s’est expliqué à travers Céphas Komi Sewonou, Chef Cabinet du Maire du Golfe 7 sur les ondes de Pyramide FM «Cette maison n’appartient pas à la dame, c’est un ancien hôtel dont le cadre était en location. Et donc, la Mairie l’a louée. En réalité, il s’agit d’une prestation de services de trois entreprises différentes à des valeurs données sur la période de 2020, 2021 et 2022, dont les payements sont en cours. Plus de 62 millions de FCFA sont à payer pour trois différents marchés aux différentes entreprises. Nous sommes en train d’échelonner le paiement par tranche et à ce jour, il reste 35 millions FCFA et plus à payer à ces structures» a-t-il indiqué avant d’ajouter depuis que le scandale financier a été étalé à la place publique, le Conseil municipal indique avoir entrepris des démarches auprès du gouvernement en vue de trouver une solution idoine à ce problème.Dans la foulée, d’autres sources annoncent des poursuites contre Dame Amavi Enyonam Drake pour trouble à l’ordre public.Mais le Maire Djikounou rassure « nous n’avons aucune intention d’intenter un procès contre la dame ».

Un peu plus d’un an auparavant, c’est la Commune voisine, Golfe 5 aussi dirigée par un militant zélé du régime qui a étalé sa mauvaise gestion. Mi-avril 2022, la municipalité du Golfe 5 a démarré sa première session ordinaire de l’année sur fond de contestation. Le Maire Kossi Aboka avait demandé de geler les indemnités de l’exécutif.


« J’ai demandé au Trésorier de ne plus payer les indemnités au Maire, ses Adjoints et aux Présidents des différentes commissions parce que nous n’avons pas l’argent pour fonctionner. Le Trésorier l’a fait et il est ici pour témoigner… Ce qu’on appelle indemnité n’est pas importante pour nous et nous ne sommes pas là pour ça mais pour le développement de la commune. Notre caisse est vide. Il n’y a même d’argent pour le carburant. » Depuis lors, les réalisations de cette Commune régentée par l’ancien président de la délégation des Préfectures du Golfe et d’Agoè-Nyivé sont loin des attentes.

Dans le Grand Lomé, les Communes Golfe 5 et 7 montrent comment le pouvoir bricole à la tête du pays depuis plus de six décennies plongeant la majorité du peuple dans la misère ambiante du désert. La preuve par cent que le changement demeure le seul viatique pour les Togolais.

Source: Journal ‹‹ Le Correcteur ››, Kokou AGBEMEBIO

By Aristo