• 13 juin 2024 15h00

Miadé Bé Nou

Traditions, Cultures ancestrales et Actualités du Togo, d'Afrique et du Monde

Impact du tourisme sur l’économie des pays historiquement reconnus d’Afrique

ByAristo

Nov 18, 2022

Avez-vous remarqué qu’au nombre des pays les plus visités d’Afrique figurent majoritairement ceux ayant une histoire marquante et de nombreuses traditions ? Quoique de nombreux États africains en sont conscients et s’engagent désormais dans la valorisation de leur patrimoine culturel. Bien qu’ils soient animés par l’envie de s’exporter, ils n’ignorent pas non plus les retombées économiques. C’est l’enjeu majeur en matière de tourisme.

Histoire, tourisme et PIB : est-ce un champ lexical du mot Afrique ?

Les touristes parcourent le Maghreb, l’Afrique australe et l’Afrique de l’Ouest à la recherche de connaissance ou de quelque aspect exotique. Pendant ce temps, l’économie des nations concernées voit naître un secteur salvateur pour son développement.

L’Afrique du Sud, contrée la mieux prisée d’Afrique australe

C’est le pays de Nelson Mandela. L’histoire liée à ce nom justifie la venue de millions de touristes en Afrique du Sud. Cet illustre combattant de la cause noire a contribué au développement de cette nation sur tous les plans. Et malgré son départ dans l’autre monde, les traces de l’apartheid restent indélébiles. Ce régime de ségrégation raciale qui a causé de nombreuses émeutes et batailles, et dont les gens se remémorent grâce à certaines places spécifiques, abritant des monuments ou statues.

L’Afrique du Sud est cosmopolite. On y rencontre des personnes originaires de maintes ethnies et pays. Les danses, la musique et la gastronomie purement africaines témoignent de ce cosmopolitisme. Savez-vous combien de touristes ultra-riches ont déjà mis pied à Johannesburg ? Tenez-vous bien, au moins 11.000. Sachez que le tourisme représente environ 8,6% du PIB sud-africain.

Le cas de l’Égypte, terre sacrée mère de toutes les civilisations

Lorsqu’un groupe d’individus se propose de visiter le pays ensoleillé de KEM, nul doute qu’il cherche à en savoir plus sur l’Égypte pharaonique. Il rêve certainement de découvrir les monuments millénaires tels que le Sphinx, les pyramides de Gizeh ou les temples aux hiéroglyphes. Ce faisant, il contribue bonnement au développement économique des Égyptiens. On estime à 11 millions, le nombre de touristes ayant foulé le pays du Nil.

Faites-vous une idée du boom financier dans le domaine du transport, de la restauration, de l’hébergement, de l’artisanat et donc du commerce. Aussi dans le secteur de l’événementiel, notons que les spectacles de danse des derviches tourneurs illuminent les nuits au sein de la capitale du Caire. N’en soyez pas étonné, quel que soit le prix, toutes les places sont prises !

Le Maroc, destination maghrébine des multimillionnaires

Autre pays maghrébin qui attire les voyageurs du monde entier, c’est le Maroc. Au moins 10 millions de touristes s’y sont rendus. Cela a engendré une croissance des revenus touristiques atteignant les 60 milliards de dirhams en 2010. Avec le développement des infrastructures que connait ce pays, on prévoit de futures augmentations. Grâce aux villes comme Marrakech et Casablanca, les Marocains ont attiré les plus grandes stars du monde sur leurs terres. Doit-on souligner le flux monétaire que cela peut engendrer ?

Le Maroc est aussi riche de son histoire et de sa culture. Comme la plupart des pays du Sahara, il a connu les peuplements romains et arabes. Ce brassage est quelque peu à l’origine de la grande diversité culturelle qui caractérise ce prestigieux royaume. Avez-vous entendu parler des Souks de Marrakech ? C’est le haut lieu de vente des objets artisanaux. On y trouve du made in Maroc dans tous les ateliers et échoppes.

Le Sénégal, pays très plébiscité d’Afrique de l’Ouest

Réputé pour être conservateur vis-à-vis de ses traditions et de sa culture, le Sénégal est la destination par excellence des touristes francophones. C’est le pays le plus visité d’Afrique de l’Ouest. Doit-on faire mention de ces nombreux hommes noirs qui ont contribué à faire du Sénégal cette contrée pleine de valeurs ? L’histoire du Sénégal se perd dans les années coloniales. Grâce aux musées et sites touristiques, vous en apprendrez beaucoup.

L’instauration de la francophonie a grandement contribué au développement de ce pays. La présence régulière des touristes et leur implication dans les activités économiques du pays ont un réel impact sur le produit intérieur brut. Au moins un million de voyageurs étrangers ont mis pied sur les terres Galsen.

Vision perspective d’un pays à fort potentiel touristique, le Bénin

Au Bénin, il n’est plus à prouver que l’histoire des amazones du Dahomey a fait le tour du monde. Elle a attiré beaucoup de chercheurs et passionnés d’histoire. A l’instar de la célèbre actrice américaine Lupita Nyongo du film Black Panther. Celle-ci a réalisé un film documentaire sur ces dames légendaires d’Abomey. Elle a surement appris que le vaudou était au cœur de la vie de ses braves femmes qui ont combattu vaillamment de grandes armées.  Cet aspect existentiel de la culture dahoméenne est également l’une des raisons pour lesquelles le nombre d’étrangers augmente par année. En dehors de la terre de Béhanzin, une autre ville attire les touristes à cause de son passé.

Vous n’êtes pas sans savoir que les Afro-Américains se sont lancés dans une quête effrénée de leurs origines depuis plusieurs décennies. Dans leurs investigations, un nom a attiré leur attention, Ouidah ! Cette ville côtière du Bénin qui a vu partir en mer de nombreux esclaves vers des destinations comme le Brésil, Haïti et autres. Aujourd’hui, il est possible pour ces chasseurs d’histoire de revenir au point de départ, de découvrir la porte du non-retour (site historique de la déportation des esclaves) que traversaient les ancêtres pour ne plus jamais revenir.

Epé – Ekpé (fête historique des Guins) au Togo

C’est sans doute une des cérémonies les plus plus importantes de toute l’Afrique de l’Ouest.

Propre aux Guens venus du Ghana au 17ème siècle pour s’installer dans la région des lacs en 1663, Epe-Ekpé est l’occasion de la prise de la pierre sacrée (Kpessosso) qui demeure le noyau autour duquel tournent toutes les manifestations.

Cette fête marque le début de l’année de l’ethnie Guin.

Elle n’a pas de date fixe mais est généralement célébrée au mois de septembre de chaque année et quelques rares fois au mois d’août à Glidji Kpodji.

Il existe sur les terres togolaises de nombreuses attractions naturelles, qui combinées à l’immensité culturelle, les traditions, le vaudou et les sites touristiques, feraient de ce pays l’une des destinations phares de l’Afrique de l’Ouest. Toutefois, il faut souligner que depuis quelques années, des efforts sont consentis dans ce but. A l’horizon 2030, quel sera alors le taux d’implication du tourisme dans le PIB togolais ?

Le petit togolais en balade au calme. Mes petits écrits me semblent si dérisoires pour honorer autant de beauté et de Gloire. Ma modeste plume puise dans l’encrier de mon cœur et transcrit pour vous toute ma reconnaissance . Je ne fais que parler de tout et de rien.

By Aristo