• 2 décembre 2023 8h33

Miadé Bé Nou

Traditions, Cultures ancestrales et Actualités du Togo, d'Afrique et du Monde

La Loupe du Correcteur : Encore une victime de pénurie de sérum antivenimeux, arrêter la spirale

ByAristo

Oct 27, 2023

Une victime de plus ! Une fillette de 11 ans dans la nuit du 14 au 15 octobre 2023 à Sokodé.

Selon un rapport dressé par le Président du Conseil de Discipline du Centre Hospitalier Préfectoral (CHP) de Sotouboua, Dr Kanyi Kossivi Mensah, la jeune fille victime d’une envenimation par morsure de serpent, y a été transportée. Ses parents se sont précipités dans le bureau de consultations où se trouvait l’Assistant Médical de garde BAMELA Thétera.

Ce dernier n’a pas reçu la victime mais il a demandé aux parents de continuer sur Sokodé. Ce qui a été fait et la fillette a été prise en charge au Centre Hospitalier Régional (CHR) de Sokodé. Les soignants du CHR ont prescrit le sérum antivenimeux, qui n’était pas disponible sur place, mais qui a été finalement trouvé et acheté au CHP Sotouboua, d’où la victime avait été évacuée. Malheureusement, la fillette a rendu l’âme avant que les parents ne reviennent de Sotouboua avec le sérum en main.

Les parents n’ayant pas compris pourquoi l’Assistant a refusé de les recevoir malgré la disponibilité du sérum antivenimeux, ont interpellé les responsables du CHP Sotouboua. Interpellé à son tour, l’Assistant Médical dit avoir agi ainsi parce que la fillette saignait et était dans le coma.

Pour les autorités sanitaires de la région qui se sont réunies en conseil de discipline le 16 octobre 2023, il s’agit de négligence et de non[1]assistance à personne en danger. Par voie de conséquence, il a été décidé de mettre fin au contrat de travail de l’Assistant Médical Bamela et de l’obliger à participer aux obsèques de la fillette, à hauteur de 100 000 francs CFA.

Une vie innocente perdue à jamais. Triste !                                                                            L’attitude déconcertante de certains praticiens hospitaliers est bien révoltante. Mais au-delà, la question de la pénurie de sérum antivenimeux au CHR Sokodé est à souligner de plusieurs traits dans ce drame. Début octobre 2023, une affaire similaire de vente parallèle de médicaments au CHR Kara a secoué le système sanitaire avec plusieurs sanctions à la clef. Mais au fond, la question de pénurie de sérum antivenimeux a été aussi pointée du doigt. C’est totalement inconcevable qu’en cette période de pluie, on évoque la pénurie de ce produit qui ne coûte quand même pas les yeux de la tête. Par cette défaillance notoire, ce sont des vies innocentes qui sont en pâti. C’est trop facile de se décharger seulement sur ces agents. Au plus haut de la gouvernance , la responsabilité du ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique est fortement engagée ainsi que ses collaborateurs.

Le système sanitaire est moins envieux au Togo mais pas à ce point de chienlit organisée. Assez finalement.

Honoré ADONTUI

By Aristo