• 13 juin 2024 15h21

Miadé Bé Nou

Traditions, Cultures ancestrales et Actualités du Togo, d'Afrique et du Monde

Le conte africain pour enfants et adultes

ByAristo

Nov 6, 2022

Qu’est ce que le conte africain ? Est-il toujours un conte ou une histoire pour les enfants ? Comment est-il différent des autres contes ? Tout d’abord, le conte africain se définit par ses traditions, la plupart du temps oralisées et transmises de la sorte. Une forme de « littérature orale » regroupant à la fois énigmes, formules divinatoires, maximes, dictons, louanges et enfin les plus connus, les proverbes, fables et contes.

Ces genres de la littérature ont une grande importance sociale. Les proverbes sont bien souvent la source d’un conte et le conte africain est souvent l’illustration d’un proverbe. Dans L’histoire d’Akenda-Mbani (image ci-contre) ; le jeune homme porte le nom de « celui qui ne fait pas deux fois la même route » : une parole devenue proverbe et illustrée tout au long de l’histoire.

Tout comme la parole, la littérature orale doit suivre des règles : le plus adapté est le soir autour d’un feu. Les hommes se réunissent le soir avec le corps et l’esprit reposé ; la nuit étant associée à la mère et à la fécondité. Il existe aussi une littérature particulière réservée à certaines occasions : comme les veillées funèbres, récolte, tissage, initiation… Des règles bien entendu différentes selon les tribus mais qui constituent néanmoins une tradition des sociétés orales.

Outre l’aspect collectif de la lecture des contes, la lecture est quant à elle très théâtralisée, l’émetteur fait vivre le texte ; la présence d’un auditoire est ainsi indispensable : on ne dit pas un proverbe pour soi, on ne conte pas sans public. Cette littérature orale impose une interaction entre l’émetteur et les récepteurs qui doivent manifester leur présence : créant une complicité entre les deux.

La morale des contes africains

La littérature traditionnelle est aussi un enseignement. Comme la parole, elle engage la société. Elle est le porte-parole de la pensée et des valeurs collectives et remplit ainsi des fonctions pédagogiques, politiques, initiatiques. En mettant en scène les problèmes quotidiens, elle assure le maintien et la survie du groupe. Elle aborde des problèmes comme la hiérarchie, les conflits de générations, les problèmes liés à la polygamie, etc. Mettre en scène la vie quotidienne et ses drames a pour effet de réduire les tensions : elle s’apparente à la catharsis grecque. En mettant en scène la société, la littérature orale renseigne sur le milieu écologique, les habitudes, les structures, les croyances, la technologie de la société.

Le conte africain : exemple de littérature orale

La littérature orale n’est pas si différente de la littérature écrite, mais elle subit cependant d’autres contraintes liées à son oralité. La première caractéristique étant son dualisme : elle est passée puisque traditionnelle, mais elle est aussi tournée vers le futur et vers la transmission aux autres générations. Ce n’est donc pas un genre figé mais un genre qui évolue en fonction des besoins.

Enfin, ce qui caractérise la littérature orale est sa structure rythmée. En effet, elle met en œuvre la structure musicale et rythmique de la langue et s’accompagne souvent de musique et de chants. La littérature orale illustre parfaitement le rôle et l’importance de la parole dans les sociétés traditionnelles. C’est un genre complexe mais toutefois riche qui se distingue de la littérature écrite par ces conditions d’énonciation évoquées antérieurement propres au style de vie des sociétés orales.

By Aristo