• 23 juillet 2024 0h24

Miadé Bé Nou

Traditions, Cultures ancestrales et Actualités du Togo, d'Afrique et du Monde

Nouvelle monnaie contre le FCFA: il n’y à pas d’autre critère de convergence que la décision politique pour battre cette monnaie unique.

ByAristo

Fév 4, 2024

Une monnaie unique est une monnaie partagée par plusieurs États et qui remplace les monnaies nationales et plus généralement une monnaie qui sert de moyen de paiement dans une zone géographique donnée. Dans le cadre de plusieurs États, elle accompagne un processus d’intégration monétaire beaucoup plus poussé que dans le cas d’une monnaie commune qui ne remplace pas les monnaies nationales.

L’eco est le nom d’un projet de monnaie unique des quinze pays de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao), datant des années 1960. Sa mise en place était prévue pour le troisième trimestre 2020, mais elle a été repoussée à une date indéfinie en remplacement du franc CFA (UEMOA) dans les huit États membres de l’Union économique et monétaire ouest-africaine.

L’élargissement à la zone monétaire ouest-africaine est en cours de discussion (2022), au sein des instances de l’Union africaine. Ce projet serait une des modalités pratiques d’un grand marché unique africain au sein de l’Union monétaire africaine.

La question de la création d’une nouvelle monnaie pour remplacer le FCFA est complexe et soulève plusieurs enjeux économiques et politiques. Si l’on considère la question des critères de convergence, il est vrai que la décision politique joue un rôle crucial dans ce processus. Cependant, il ne s’agit pas seulement d’une décision politique, mais aussi d’une série de critères économiques et financiers qui doivent être pris en compte.

La convergence économique est un facteur essentiel dans la création d’une nouvelle monnaie. Il est nécessaire que les pays concernés présentent des niveaux similaires en termes d’inflation, de taux d’intérêt, de déficit budgétaire, de dette publique, et de stabilité économique en général. Ces critères sont importants pour assurer la viabilité et la crédibilité de la nouvelle monnaie.

De plus, la question de la souveraineté monétaire est un aspect clé dans ce débat. Les pays membres de la zone FCFA doivent être en mesure de garantir une politique monétaire adaptée à leurs propres besoins économiques. Cela implique également une capacité à contrôler leur propre politique de change, leur politique budgétaire et leur politique fiscale.

Enfin, les relations économiques et politiques avec les anciennes puissances coloniales doivent être prises en considération. Un processus de transition en douceur vers une nouvelle monnaie nécessite une coopération et une coordination étroite avec les partenaires internationaux.

En conclusion, la décision de remplacer le FCFA par une nouvelle monnaie ne se résume pas à une simple décision politique. Elle comporte de nombreux enjeux économiques, financiers et politiques qui doivent être soigneusement évalués et négociés par les pays membres de la zone FCFA.

La rédaction

By Aristo