• 22 juillet 2024 12h22

Miadé Bé Nou

Traditions, Cultures ancestrales et Actualités du Togo, d'Afrique et du Monde

AFIS 2023: Construire une industrie financière africaine de classe mondiale

ByAristo

Nov 9, 2023

Après avoir accueilli en 2022 sa précédente édition, la capitale togolaise s’apprête à abriter du 15 au 16 novembre prochains, l’acte 3 du Sommet de l’industrie financière africaine (AFIS). Pour 2023, ce sont près de 1.000 personnalités du monde de la finance qui sont attendues à Lomé.

Deux jours de travail qui sera autour du thème de la construction d’une « industrie financière africaine de classe mondiale », devront favoriser des échanges de haut niveau destinés à élaborer des solutions aux défis du secteur financier. Ceci, afin de construire une industrie panafricaine des services financiers plus inclusive, plus robuste et plus durable.

La cérémonie d’ouverture sera présidée par :

Ramatoulaye GOUDIABY, Directrice de l’Industrie Financière, Africa Financial Industry Summit (AFIS) Sérgio PIMENTA,  Vice-président pour l’Afrique, Société Financière Internationale (SFI) S.E.M Faure Essozimna GNASSINGBÉ, chef de l’État togolais

Cette nouvelle édition, selon les organisateurs, va réunir également 30 ministres des finances et de gouverneurs de Banques centrales.

Pour rappel, l’AFIS est une initiative de Jeune Afrique Media Group et l’AFRICA CEO FORUM, avec pour but de contribuer au succès de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf).

Ces acteurs, principalement des banques, assurances, opérateurs de mobile money, fintech et des gouvernants, vont également lors de l’assise de Lomé, jeter les bases d’une véritable industrie panafricaine des services financiers. 

Ces acteurs parlerons autour des thématiques comme :

Sorties des banques internationales : Comment les institutions financières africaines peuvent-elles saisir les opportunités, maintenir des liens mondiaux et inspirer la confiance internationale ?

Réglementations panafricaines : Dans quelles mesures l’harmonisation des réglementations financières peut-elle participer à la concrétisation de la ZLECAF ?

Sécurité alimentaire et transition climatique : Comment attirer les capitaux à long terme africains et internationaux ?

Et les intervenants seront :

Patty KARUAIHE-MARTIN / Directrice Générale, Namibia National Reinsurance Corporation                   Sérgio PIMENTA / Vice-Président pour l’Afrique, Société Financière Internationale (SFI) Marufatu Abiola BAWUAH / CEO UBA Afrique, United Bank For Africa (UBA)                                       Felix BIKPO / Président, African Guarantee Fund                                                            Ousmane Diagana / Vice Président, Afrique de l’Ouest et Afrique centrale, World Bank Group

D’autres thématiques comme :

TVA, droit d’accise, taxes directes sur les paiements : comment élargir l’assiette fiscale sans pénaliser l’inclusion financière des plus vulnérables?                                                                                                                               Inflation, fiscalité, fintech, rémunération des agents : comment les opérateurs de mobile money doivent-ils faire évoluer leur stratégie prix ?                                                                               Fraude à la commission, hameçonnage, piratage, échange de SIM : quelles solutions face à la recrudescence des arnaques ?

Et les intervenants seront :

Coura Carine SENE / Directrice Régionale UEMOA, Wave Mobile Money                                         Roch GUINKO / Directeur Groupe du Digital et de la Transformation, Sunu Group                                     El Mehdi EL JAIR / Responsable exécutif de la solution FSI, région Afrique du Nord, Huawei

Deux jours de conférences, de débats et de rencontres de très haut niveau pour élaborer des solutions concrètes aux nombreux défis posés au secteur afin de construire une industrie financière panafricaine des services financiers plus inclusive et plus robuste.

Plusieurs tables rondes et panels auront à cœur d’aborder la question du marché commun. Quelle place les institutions financières du continent doivent-elles occuper pour implémenter, accélérer, et rendre effective la réussite du projet de Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf). Et, surtout, comment tirer parti de cette avancée pour les échanges intra-africains et nourrir croissance et transformation du secteur financier ?

Notre souhait est que chacun reparte de ce sommet convaincu qu’un dialogue public-privé exigeant fera émerger une feuille de route à même de faire du secteur financier le moteur des transformations économiques dont notre continent a besoin.

La rédaction

By Aristo