• 3 octobre 2023 9h28

Miadé Bé Nou

Traditions et Cultures ancestrales du Togo et d'Afrique

TOGO : UN nourrisson enlevé, déporté et soumis à des actes de cruauté

ByAristo

Juin 10, 2023

Notre pays le Togo a des valeurs à préserver. Le respect des lois s’impose à tous et nul n’est au dessus des lois. Qu’est ce qui peut justifier que l’on prenne en otage un nourrisson de 18 mois et le soumettre à des affreuses tortures après l’avoir déporté du Togo vers un territoire étranger ?

La vidéo qui présente le nourrisson fait froid dans le dos et m’oblige en tant que journaliste et défenseur des droits humains à prendre mon stylo pour alerter encore une fois les autorités judiciaires, policières, et les organisations de défense et de protection du droit des enfants à travers le monde.

En effet, c’est depuis le 12 mars 2023 que le petit Caleb de 18 mois a été abandonné par sa mère entre les mains des hors loi qui soumettent le nourrisson à des tortures affreuses pour obtenir ce qu’ils veulent dans un contencieux de paternité refusant le règlement judiciaire à une vengeance contre un nourrisson.

Nous sommes aujourd’hui en face d’une situation qui oblige que l’on sauve en priori le petit qui ne mérite pas un tel sort. Le Ministre de la justice togolaise doit intervenir pour le rapatriement du nourrisson dans l’urgence des choses car c’est tout le Togo qui se trouve indigné des pratiques du genres.

Le Togo a une image de respectabilité à vendre au reste monde. Ici en Afrique un enfant n’appartient plus à ses parents. Tout traitement cruel et inhumain infligé à un nourrisson qui subit tout sans jamais dire mot est un crime et mérite d’être traité comme tel.

Si vous avez un pouvoir de décision pouvant contribuer à rapatrier le nourrisson et mettre la main sur les auteurs et complices d’une telle infamie afin de privilégier un règlement judiciaire, vous êtes les bienvenus aux numéros 90 10 72 40 / 97218027 afin de vous enquérir des informations utiles sur les auteurs.

Vous étiez nombreux à réagir lors de l’annonce de la prise d’otage dans un article titré : TOGO : PRISE EN OTAGE D’UN NOURRISSON DE 18 MOIS. L’OPINION PUBLIQUE NATIONALE ET INTERNATIONALE INTERPELLÉES. Bientôt un mois que le calcaire se poursuit pour notre compatriote de 18 mois. Tenez vous bien un nourrisson qui continue normalement de téter.

Au nom des valeurs qu’incarnent notre République et la volonté du Président de la République de faire du Togo un État respectueux des droits humains et des libertés, il ne serait pas valable que l’on puisse se taire face à des situations qui risquent de ternir l’image de respectabilité de notre pays à travers le monde.

Vivement que les auteurs et complices soient rapidement interpellés et présentés devant un magistrat.

La rédaction

By Aristo